02. Féminismes, genre(s) et intersectionnalité

02. Féminismes, genre(s) et intersectionnalité

Responsables : Cédric COURTOIS et Antoine RODRIGUEZ

L’intitulé ternaire de l’axe présente trois avantages :

D’une part, respecter la diachronie depuis le(s) féminisme(s) destiné(s) à dépasser, selon Assia Djebar, cette « désespérance depuis longtemps gelée entre les sexes » (Vaste est la prison, 1991) jusqu’aux études LGBTQ.

D’autre part, afficher l’aspect « féminisme(s) » que certain.es reprochent au concept de « genre » d’occulter et, ainsi, continuer d’affirmer le caractère opérationnel de l'asymétrie sociale des rapports sociaux de sexe et, donc, de préserver, dans l’intitulé, la visibilité des féminismes.

Enfin, rappeler, en lien avec le(s) féminisme(s) et avec le ou les genre(s), l’acception originelle du concept d’« intersectionnalité » entendu, ici, au sens d’interactions entre des discrimina- tions, sens conceptualisé par Kimberlé W. Crenshaw[1] dans le sillage d’Angela Davis (« black feminism ») et de Gloria Steinem (lier lutte des classes, antiracisme et féminisme).[2]

Les thématiques de recherche, non définitives, sont les suivantes:

-« Affects, représentations et subjectivations corporelles »

-« Epistémologies féministes et transféministes »

-« Espaces genrés / espaces queers et épistémologies du point de vue »

-« Genre(s) et études postcoloniales/décoloniales »

-« Genre (gender) et représentations culturelles (genre) »

-« Genre(s) et politique(s) / les politiques du/des genre(s) »

-« Mémoire et archives LGBTQI+ »

-« Variations autour du queer/cuir dans les mondes anglophones, hispanophones, lusophones... (questions de traductibilité) »

Prochaines manifestations scientifiques:

1) Séminaire des axé.e.s (Axes 1 et 2), sur le thème « dire et écrire les affects queer », dont la première journée aura lieu le 26 janvier 2024. Ce séminaire aura une périodicité régulière, deux ou plusieurs fois par an.

2) Séminaire transversal doctoral (littérature, danse, psychanalyse, éducation, anthropologie et sociologie) sur la thématique « Re-penser le genre », en collaboration avec les laboratoires Psitec (psychologie), CIREL (Sciences de l’éducation). Trois journées (17, 24, 31 mai 2024).

Les programmes seront communiqués ultérieurement.

[1] « Mapping the Margins : Intersectionality, Identity Politics, and Violence against Women of Color », Stanford Law Review 43.6 (1991) : 1241-99.

[2] Outrageous Arts and Everyday Rebellion (1983).

 

 

 



Dernières parutions

Chercheurs concernés

Associé.e.s

AUBERT-NOEL Amélie

CARINI Michele
GHEERAERT-GRAFFEUILLE Claire

KERHERVE Philippe
LUDOT-VLASAK Ronan

 

Doctorant.e.s

 
CHARTON Gaëlle (dir. Ronald Jenn et Sophie Laniel-Musitelli)
CHERMONT BRANDAO Helena (dir. M.-H./Sam Bourcier)

DAVID Louis (dir. Antoine Rodriguez)
DUHOT Mathilde-Eléonore (dir. Guyonne Leduc)
MALDONADO DE LA NAVA Maria Dolores (dir. Antoine Rodriguez)
MATTAINI Agustina (dir Antoine Rodriguez)