Séminaire "Politique de la littérature" - Axe 1 "Poïétique et Politique"

Séminaire
11 févr. 2021 16:30 - 18:30

Troisième séance du séminaire Politique de la Littérature ce jeudi 11 février de 16h30 à 18h30 par visioconférence (voir le lien Zoom en bas de ce texte).

Intervention de Brigitte Lefèvre, Maîtresse de conférences à l'Université de Lille.

Brigitte Lefèvre travaille sur la littérature moderne japonaise et plus particulièrement sur Le Journal intime de Nogami Yaeko (1885-1985). Ses travaux portent également sur le théâtre classique et contemporain japonais et l'histoire des études japonaises en France. Elle a publié les ouvrages suivants: Brigitte Lefèvre et Christine Lévy, Parcours féministes dans la littérature et la société japonaises de 1910 à 1930, L'Harmattan, 2016 ; "Murakami Haruki (Les Forêts de Murakami Haruki)" in ISHIDA Hitoshi, Bunka hyôshô toshite no Murakami Haruki, Seikyûsha, 2020 et plus récemment "Quand Léon de Rosny fait du théâtre" in Noriko Berlinguez-Kôno (dir.) La Genèse des études japonaises en Europe, autour du fonds Léon de Rosny de Lille, Septentrion, 2020.

Nogami Yaeko (1885-1985), traductrice, essayiste, romancière, est aussi l'autrice d'un journal intime tenu pendant 63 ans jusqu'à sa mort. Elle se rallie à la revue Seitô (1911-1916), première revue littéraire japonaise tenue par des femmes, avant de s'imposer sur la scène littéraire en 1922 avec Kaijin-maru (Le Neptune), œuvre qui met en scène des naufragés acculés au cannibalisme. Compagne de route du Parti communiste, elle décrit dans Machiko (1928-1930) roman éponyme s'inspirant d'Orgueil et préjugés de Jane Austen, les tiraillements d'une jeune intellectuelle partagée entre idéal révolutionnaire et conformisme. Meiro (Le Labyrinthe, 1936-1956) ) retrace l'itinéraire compliqué des intellectuels durant la guerre. Hideyoshi to Rikyû (1962-64), roman historique, relate le suicide du maître de thé Sen no Rikyû. La posture de Nogami Yaeko, oscillant entre engagement et non engagement, pourrait être assimilée à une forme de vigilance. Elle meurt dans sa centième année laissant inachevé son dernier roman, Mori (La Forêt) qui retrace ses années d'apprentissage dans l'école Meiji de jeunes filles à l'aube du XXe siècle.

A noter que les comptes-rendus des séances précédentes sont disponibles sur Hypothèses. (https://plitterature.hypotheses.org/)


Sujet : Séminaire Politique de la littérature - séance 3
Heure : 11 févr. 2021 04:30 PM Paris

Pour participer à la réunion Zoom
https://univ-lille-fr.zoom.us/j/98932060112?pwd=Tk5DVkZXYkkxVG1SSjJCK2V3L2VQQT09
ID de réunion : 989 3206 0112
Code secret : 010941

Contact : Mathilde Goasguen (mathilde.goasguen.etu@univ-lille.fr)


Tweeter Facebook