Séminaire Aire "Mondes Romans" - 1er sem. 2020-2021

Séminaire
08 oct. 2020 17:30 - 19:30
Univ. Lille - Villeneuve d'Ascq - Campus du Pont-de-Bois (Bât.B)

Séminaire Aire "Mondes Romans" (Axe "Approches Aréales", CECILLE)

Interventions au 1er semestre année universitaire 2020-2021 :

- Jeudi 8 octobre, 17h30, Amphi B5.

Jean Portante

D’origine italienne, polyglotte, Jean Portante est aussi un traducteur reconnu de poésie allemande, italienne, espagnole et latino-américaine. Il nous parlera de son rapport à la langue poétique et de cette langue autre qu’est, pour lui, la traduction. Il est l’auteur du néologisme « effaçonner », soit à la fois « effacer » et « façonner », et qu’il applique à son travail de traducteur. Par ailleurs, étant donné la présence de Leonardo Padura au programme de l'agrégation externe, il évoquera également son expérience de vie à Cuba dans les années 80.

Jean Portante est né à Differdange (Luxembourg). Il vit à Paris. Son œuvre, riche d’une quarantaine de livres – poésie, romans, essais, pièces de théâtre – est largement traduite. Il est lui-même traducteur. En 2003, il a reçu le Prix Mallarmé pour son livre L’étrange langue. En 2011, il a été couronné du Prix National au Luxembourg, pour l’ensemble de son œuvre. Ses livres sont publiés essentiellement chez PHI (Luxembourg) et au Castor Astral, mais également en Belgique, en Suisse, au Québec ainsi que, en traduction, dans une vingtaine d’autres pays. Jean Portante est membre de l’Académie Mallarmé et, au Luxembourg, de l’Institut grand-ducal.

- Mercredi 21 octobre, 17h30, Amphi B7.

Jordi Soler

Petit-fils d’un combattant catalan qui, après la retraite de l’armée républicaine et la victoire de Franco en 1939, émigra au Mexique, Jordi Soler, écrivain mexicain et journaliste résidant désormais à Barcelone, s’inspire de l’histoire politique de sa famille pour radiographier les révolutions déchues, les systèmes répressifs ainsi que différentes formes d’exil depuis le genre romanesque, comme l’attestent trois de ses livres : Rojos de Ultramar (2004), La última hora del último día (2007), et La Fiesta del oso (2009).

Jordi Soler conversera avec les étudiants sur sa pratique littéraire comme gardienne vigilante de l’humanité, surface de réparation et d’accompagnement dans les contextes d’amnésie téléguidée, mais aussi comme prise de contrôle sur le réel pour capter avec le regard des autres les silences du passé et les horreurs du présent.  

- Jeudi 19 novembre, 17 h, Amphi B7.

Juan Manuel Escudero Baztán (Universidad de La Rioja), spécialiste en particulier du théâtre du « Siècle d’Or », dissertera sur le théâtre « de entre siglos ».


Tweeter Facebook