Créativité, Interculturalité,
Solidarité

Centre d'Études en Civilisations, Langues et Lettres Étrangères

Séminaires : 2009-été 2017

2017 Séminaire interuniversitaire "Nouvelles perspectives pour la Recherche en Bande dessinée" Séminaire Bande dessinée et autres médias, 22 mars 14h
Le séminaire interuniversitaire Nouvelles Perspectives pour la Recherche en Bande Dessinée (http://www.acme.ulg.ac.be/?cat=9 ) viendra à Lille avec le soutien des laboratoires IRHiS et CÉCILLE. Le 22 mars à 14h dans la salle A1-162, nous aurons le plaisir d’accueillir deux conférenciers qui nous parleront des échanges entre la bande dessinée et autres médias.
Benoît Glaude (UCL) : Adaptation, novellisation, remédiation : le carrefour de la bande dessinée
David Pinho Barros (Université de Porto & KU Leuven) : Vers une approche transmédiatique de la ligne claire : le cas du cinéma
 
Conférenciers
Benoît Glaude, docteur en langues et lettres, est chargé de recherche du FNRS et chargé de cours invité, à l’Université catholique de Louvain. Il poursuit actuellement ses recherches sur les novellisations de BD, à la suite de sa thèse sur les interactions verbales dans la bande dessinée (La Bande dialoguée, à paraître aux Presses universitaires François-Rabelais) et d’un essai consacré à une collection contemporaine de romans graphiques (Aire libre, art libre ?, Academia, 2011).

David Pinho Barros est master en Sciences de la Communication avec un mémoire sur le cinéma de la Nouvelle Vague Japonaise. Il poursuit, depuis 2014, le doctorat en Études Littéraires, Culturelles et Interartistiques – Parcours Études Comparatistes à l’Université de Porto, où il développe un projet de thèse intitulé Clear Line Cinema, en cotutelle avec la KU Leuven en Belgique et sous la direction des professeurs Jan Baetens et Joana Matos Frias. Actuellement, il est aussi assistant invité à la Faculté de Lettres de l’Université de Porto.

Résumés
Benoît Glaude : Adaptation, novellisation, remédiation : le carrefour de la bande dessinée
Les études d’adaptations littéraires en BD sont nombreuses, mais une poétique de la novellisation des bandes dessinées francophones reste presque entièrement à faire. Par « novellisation », on entend la transposition en nouvelle ou roman d’une œuvre apparue dans un autre média (peu importe qu’il s’agisse déjà d’une adaptation ou bien d’une oeuvre originale), en l’occurrence la bande dessinée. Une étude des novellisations de BD permettrait d’exhumer un corpus très peu fréquenté et elle contribuerait de façon originale aux études de l’adaptation. La première difficulté posée par cette recherche est de nature heuristique : il s’agit « tout simplement » de constituer un corpus. La présente communication souligne quelques aspects des enjeux soulevés par cette recherche de novellisations et sur les novellisations. Pour commencer par les commencements, il s’agira d’envisager « la bande dessinée dans le roman » dès ses origines, c’est-à-dire à travers des histoires en estampes et en images d’avant la bulle (1925). Quelques enjeux de l’analyse des œuvres permettront de dresser une première ébauche de typologie. Quatre types de « l’histoire en images dans le roman » seront présentés à partir de la notion de remédiation : (1) un modèle de novellisation avec Rodolphe Töpffer (1840), (2) une cryptonovellisation avec Paul de Musset (1865), (3) une novellisation par anticipation avec Christophe (1889), (4) une novellisation accidentelle avec Louis Forton (1917). Pour conclure cette communication, il serait utile, pour l’inventaire en cours, d’en appeler à la culture bédéique du public pour discuter de cas de novellisations de bandes dessinées, de 1925 à nos jours.

David Pinho Barros :Vers une approche transmédiatique de la bande dessinée : le cas du cinéma
Cette communication propose une nouvelle approche du concept de ligne claire, qui pourrait permettre une utilisation transmédiatique de la locution. En effet, je défends que les caractéristiques graphiques et narratives associées au style d’Hergé, de ses héritiers et précurseurs, peuvent être identifiées dans les autres arts qui sont simultanément visuels et narratifs, et que l’application de l’expression  « ligne claire » dans le cadre spécifique des  études cinématographiques peut être extrêmement utile pour la compréhension des enjeux intermédiatiques du cinéma, autant que pour celle de l’histoire de cet art, surtout entre les années 50 et 70 du XXe siècle. Pour cette approche, des exemples d’oeuvres de Yasujirô Ozu, Jacques Tati et Jerry Lewis seront analysés.
2017 Séminaire de l'école doctorale: Etudes européennes SEMINAIRE DOCTORAL 2016-2017
Alithila/Cecille


Responsables : Camilla Maria Cederna (CECILLE), Caroline Grapa, Charles-Olivier Stiker-Métral, Marie-Claire Thomine (ALITHILA)

Le miroir des passions. Représentations, réception (XVIe-XVIIIe siècles)


Le séminaire s'inscrit dans la lignée des recherches ouvertes autour de l'enthousiasme et de la circulation des émotions de la Renaissance aux Lumières. Il porte sur les articulations de la philosophie morale et des représentations littéraires, poétiques et théâtrales des passions, et appréhende une époque où se jouent de profondes transformations dans l'analyse, l'expression et la perception des passions, à l’échelle européenne. Ces questions contribuent à la compréhension de l’individu à l’époque moderne – dans sa dimension affective, psychique, philosophico-religieuse et créatrice autant que collective, historique et politique – et comme un phénomène représentatif de l’élan qui anime cette période, dans toute son intensité. Simultanément, l’intérêt pour l’homme, et corollairement pour les manifestations corporelles et subjectives, et les développements d’une théorie des affects (initialement médicale) de moins en moins dissociable des enjeux philosophiques et moraux de la problématique des passions, fondent cet élan culturel sur une anthropologie.
Le séminaire vise l'approfondissement des enjeux anthropologiques, humanistes et classiques, du vocabulaire et de la théorisation des passions, de leurs représentations littéraires, théâtrales et philosophiques et la dynamique véritablement européenne de leur circulation dans les textes, sur scène et en chaire. Les trois journées d’études proposées au printemps 2017 porteront sur les définitions et catégories travaillées dans les textes de l'époque pré-moderne, sur la représentation des passions, et leur perception, à travers l'attention particulière portée à la figure du lecteur, de l'auditeur et du spectateur. Il s’agira d’interroger les recours à la notion de passion, les formes de narrativisation propres aux représentations et aux interprétations repérables dans la pensée, les lettres et les arts en Europe. Y a-t-il une dimension spécifique du phénomène selon ces genres, domaine et contextes culturels ? Est-il possible de cartographier la variété des représentations, à travers une analyse des différentes formes de transferts culturels (traductions, reprises, adaptations) ? Quelle est l'évolution de cette réflexion au XVIIIe siècle dans la pensée, la littérature et les arts ? Qu'en est-il de l'articulation entre passions et sentiments (Stewart, 2010), entre les fondements d'une philosophie morale appuyée sur le renouvellement de la physiologie des passions, et la conception renversante de la positivité créatrice des passions ?
L’enquête lexicographique montre une évolution du terme entre XVIe et XVIIIe siècles. Le sens moderne du terme commence à s’affirmer dès le XVIe siècle, en signifiant la souffrance et la passion amoureuse, comme chez Marguerite de Navarre, dans L’Heptameron. Au XVIIe siècle, Furetière fait mention d’une série détaillée d’emplois nouveaux de passion par rapport aux dictionnaires précédents.  Par exemple dans le domaine grammatical, il signifierait la passivité « relatif et opposé à action ». Le terme désigne aussi l’ « agitation de l’âme », par excellence en présence de l’amour, et il peut être qualifié selon sa dimension morale, de « belle » passion, ou « sale, dérèglée, aveugle » passion, « celle qui a pour but les plaisirs corporels ». La passion rentre aussi dans le domaine de l’excès et de l’incontrôlable, dans l’individu qui en est sujet « passif ». Ainsi elle est le résultat des procédés artistiques et rhétoriques, qui à travers les arts, tels la musique, la poésie, le théâtre et la peinture, peuvent exciter et/ou apaiser cette passion dans les spectateurs.
La réflexion sur les passions qui se développe de plus en plus à l'époque moderne, déclenche une série des querelles surtout en ce qui concerne le théâtre au XVIIe. Selon Pierre Nicole, « c’est un métier où des hommes et des femmes représentent des passions de haine, de colère, d’ambition, de vengeance et principalement d’amour. Il faut qu’ils les expriment le plus naturellement et le plus vivement qu’il leur est possible ; et ils ne le sauroient faire s’ils ne les excitent en quelque sorte en eux-mêmes ». La querelle sur la moralité du théâtre soulève plusieurs questions : d’où vient que le spectacle de la douleur soit au théâtre source de plaisir, et comment se fait-il que nous puissions éprouver de la compassion pour des êtres imaginaires ? Le théâtre n’était-il pas une école de mensonge par opposition à un art oratoire au service de la vérité ? Comment en fonder l’évidence afin de concilier la rhétorique des passions avec les vérités de la morale et de la raison ? (C. Gallotti)
La diffusion du pathétique et des larmes est un phénomène qui concerne toute la littérature européenne au XVIIIe siècle, et qui s’explique par le rôle de plus en plus important joué par la sensibilité, qui permet à l’individu de faire coïncider sentir et savoir, raison et passion (A. Coudreuse, 1999). Nous assistons à une valorisation du pathos, du pathétique, dont l’enquête lexicographique montre la contiguïté avec d’autres termes comme émotion et enthousiasme. L’adjectif pouvant signifier à la fois, « émouvant », « touchant », « attendrissant » « intéressant » : « Le pathétique est cet enthousiasme, cette véhémence naturelle, cette peinture forte qui émeut, qui touche, qui agite le cœur de l’homme. Tout ce qui transporte l’auditeur hors de lui-même, tout ce qui captive son entendement, et subjugue sa volonté, voilà le pathétique ». Le théâtre semble être le genre le plus touché par cette vague de sentiments et de passions. Celles-ci constituant à la fois la source du spectacle et le spectacle lui-même, en ce qu’elles sont à l’origine d’une action qui est mise en scène non seulement devant les personnages, mais aussi devant des spectateurs réels. A la différence d’autres genres, comme le roman ou la peinture, le pathétique présente à la fois une stratégie de représentation (avec un style, des thèmes, des personnages, des espaces) et de communication (le théâtre, les acteurs, le jeu). Le théâtre enrichit donc la réflexion sur le pathétique « d’un ensemble de considérations liées à l’incarnation et au rôle du comédien dans la communication des émotions » (S. Marchand, 2009) Source de la manifestation de l’émotion, recherché comme objectif principal de la représentation théâtrale, le pathétique devient principe créateur.

24 mars : Pour une anthropologie des passions: de la passion à la création

28 avril : Passions et représentations

12 mai - Maison de la recherche (salle F0.13) : Le miroir des passions: émotions de lecteurs/spectateurs

Quelques références bibliographiques :

•    Jacques André et alii, De la passion, PUF, 1999.
•    Piera Aulagnier, Les destins du plaisir, PUF, 1979.
•    Erich Auerbah “De la passio aux passions ”, in Le culte des passions, Macula, Argo, 1998.
•    Remo Bodei, Géométrie des passions, PUF, 1997.
•    Christian Bromberger, Passions ordinaires Hachette Pluriel, 1998.
•    Camilla Maria Cederna, « Carlo Goldoni : le pouvoir de la passion entre Monde et Théâtre », 28 (2/2014) chroniquesitaliennes.univ-paris3.fr/PDF/Web28/5.C.M.Cederna-Le-pouvoir-de-la-passion.pdf
•    Anne Coudreuse, Le goût des larmes au XVIIIe siècle, Paris, PUF, 1999.
•    Jean Cournut, L’ordinaire de la passion, PUF, 1991.
•    Cecilia Gallotti, « Le voile d'honnêteté et la contagion des passions. Sur la moralité du théâtre au XVIIe siècle », terrain.revues.org/3085
•    Algirdas Greimas et Jacques Fontanille, Sémiotique des passions, Seuil, 1991.
•    Georges Gusdorf Le Romantisme, 2 vol. Grande Bibliothèque Payot, 1993, réed. 2002.
•    Jacques Hassoun, Les passions intraitables, Aubier, 1989.
•    Sophie Marchand, Théâtre et pathétique au XVIIIe siècle, Paris, Champion, 2009
•    Gisèle Mathieu-Castellani, La Rhétorique des passions, PUF écriture, 2000.
•    Michel Meyer Le philosophe et les passions, Livre de poche, 1991.
•    Herman Parret Les passions, Mardaga 1986.
•    La Passion, Nouvelle revue de Psychanalyse, Gallimard, n°21, 1980.
•    Fabio Pellizzoni, « Passion(s), le mot et l’idée »,  http://www.msh-m.fr/le-numerique/edition-en-ligne/doctorales/les-numeros/passion-s-transports-sublimation/article/passion-s-le-mot-et-l-idee

blogterrain.hypotheses.org/tag/passion
www.msh-m.fr/le-numerique/edition-en-ligne/doctorales/les-numeros/passion-s-transports-sublimation/article/passion-s-le-mot-et-l-idee
2017 Série de conférences/séminaires de Antonio Dominguez Leiva Série de conférences/séminaires, programme "Visiting Professor" (Ecole Doctorale/CECILLE)

Antonio Dominguez Leiva (UQAM)

“Recyclages en série dans la culture populaire contemporaine”


Quelles histoires peut-on raconter aujourd’hui aux gens qui ont déjà entendu cent fois la même histoire? Inversement, pourquoi voulons-nous collectivement réécouter, en boucle, ces mêmes histoires? Consciente d’elle-même d’amont en aval, la culture populaire est aujourd’hui entrée dans une phase néobaroque (Calabrese : 1987) vouée au jeu de la réflexivité, de la réitération et de la reprise. Entre réinitialisation et mise à jour, entre reboot et remake, entre hybride générique et métafiction, elle met en place de nombreuses stratégies afin de recycler les univers, personnages et motifs qui ont fait sa fortune depuis la fin du XIXe siècle.

Maison de la Recherche

Mardi 7 mars,  14h-18h - salle F0.41 :

- Récyclage pop-culturel et rétromanie contemporaine (suggestion de lecture: Intro, prologue, chapitres 2, 5, 6 et 10 de S. Reynolds, Retromania. Pop Culture’s Addicton To Its Own Past, Londres : Faber&Faber, 2011).

Mercredi 8 mars,  9h-13h - salle F0.41:
-Du mash-up aux transfictions transmédiatiques (suggestion de lecture: Intro et chapitre 8 de R. Saint Gelais, Fictions transfuges. La transfictionnalité et ses enjeux, Paris : Seuil, 2011).

Jeudi 9 mars, 14h-18h - salle F0.42:
- Figures du pop-récyclage mainstream (Intro et chapitre 3 de Henry Jenkins, Convergence culture; Where Old and New Media Collide, 2006; F. Martel Mainstream Enquête sur cette culture qui plaît à tout le monde, Paris : Flammarion, 2010.



Antonio Dominguez Leiva est professeur de culture populaire au département d´Études littéraires à l'UQAM (Montréal). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la culture populaire contemporaine, dont You Tube Théorie (Ta Mère, 2014), Invasion zombie (Murmure, 2013), Mad Max: L´apocalypse sera motorisée (Murmure, 2016) ou, avec Sébastien Hubier, Schtroumpfologies (Murmure, 2016) et avec Simon Laperrière, Snuff Movies, naissance d'une légende urbaine (Murmure, 2013) et Éloge de la nanarophilie (Murmure, 2015).






Spécialiste de l'histoire culturelle de la cruauté et de l'érotisme, il travaille également sur les frontières de la catégorie du réel. Il est l´auteur de plusieurs livres et  d’une centaine d’articles sur des sujets aussi variés que les mangas post-humains, le mexico-terror, les putti ou le dinosaurporn. Il est aussi romancier, avec notamment Los Circulos (Saymon, 2010) et la série de El Hombre de los 21 Dedos (Planeta Booket, 2012).

Voir le site web Pop-en-stock

Contacts: Sabrina Abed ; Isabelle Boof-Vermesse

2017 Séminaire mensuel des Axes "Les Amériques" et "Crises, créations, renaissance" : 2nd semestre 2016-2017 Séminaire mensuel des axes « Les Amériques » et « Crises, créations, renaissance » : 8 fevrier 2017, 2 mars 2017, 25 avril 2017 (resp. Michèle Guillemont)



- 8 février, 17h 30 : José Ángel Leyva. Conférence « El periodismo como crónica literaria ».

José Ángel Leyva (Durango / Mexique / 1958), a délaissé sa carrière de chirurgien pour poursuivre des études littéraires à la UNAM (Universidad Nacional Autónoma de México). Il dirige actuellement la maison d'édition et la revue littéraire "La Otra" et publie régulièrement dans le supplément culturel du quotidien "La Jornada". Il est l'auteur de plusieurs recueils de poésie ("Catulo en el Destierro" (México 1993 y 2006; Francia, 2007; Colombia 2012); "Entresueños" (1996); "El Espinazo del Diablo" (1998); "Duranguraños" (2007); "Aguja" (España, 2009; Italia, 2010; México-Quebec,2011); "Habitantos", Colombia 2010; "Cristales Sólidos", Colombia, 2010; "Carne de imagen" (antología, en Monte Ávila, Venezuela, 2011); "Tres cuartas partes", Mantis, 2012; "Destiempo" (antología personal, Col. Poemas y Ensayos de la UNAM), 2012; "En el doblez del verbo", "Caza de libro", Colombia, 2013.), d'essais ("Lectura y futuro", Fondo Editorial del EDOMEX, 2015), d'un roman ("La noche del jabalí", Editorial Praxis, 2002) et de chroniques dont "Anacrónicas" qui paraîtra en 2017. Certains des livres ont été traduits en français, en italien, en anglais, en portugais, en serbe, en polonais et en suédois.


-   2 mars, 17h 30 : Sieglinde Borvitz (Universität Düsseldorf). Présentation de son livre sur le cinéma de Daniele Ciprì et Franco Maresco, Controcorrente. Die kruden Visionen von Ciprì und Maresco. Düsseldorf University Press, Düsseldorf 2014.

Cette séance sera suivie de la projection de Belluscone de Franco Maresco dans le cadre de Café Carto, avec débat animé par Giorgio Passerone et Luca Salza.


- 25 Avril, 17h 30 : Béatrice Perez (Université de Paris IV-Sorbonne), Les Marchands de Séville. Une société inquiète (XVe-XVIe siècles), Paris, PUPS, 2016.

2017 Séminaire : Histoire, mémoire, pratiques culturelles - Calendrier 2017 Histoire, mémoire, pratiques culturelles. Séminaire organisé par Martine Benoit et Dominique Herbet.
Séances : 27 janvier 2017, 3 mars 2017, 24 mars 2017.

1ère séance, le 27 janvier 2017:

Mémoire des guerres et mémoire des dictatures (1) (Coordination D. Herbet et M. Benoit)

10h00 : Introduction par Philippe Mesnard (Clermont-Ferrand) : Une comparaison entre culture mémorielle et culture de guerre
11h15 : A. Vedel-Bonnery (CECILLE, Lille-SHS) : Le lien entre construction discursive et mémorielle 1920-1960

Pause déjeuner

13h45 : E. Julien (IEP Lille) : Commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale : Asymétrie des mémoires, regards franco-allemands
14h45 : Stéphane Michonneau (IRHiS, Lille-SHS)  Réflexions sur les enjeux de mémoire à l’exemple de l’Espagne
2017 Séminaire d’axe "Irlande" 2017 Séminaire d'axe : Irlande

Le séminaire se déroulera les jeudis 02/02, 02/03, 06/04, 04/05 et 01/06 de 17h à 19h en Salle B0.619

Thème : Marginalités, dissidences, récalcitrances.

2 février 2017  - Nathalie SEBBANE (Université Paris 3) : « Histoire des marges ou les marges de l’histoire: le cas des Magdalen Laundries ».

2 mars 2017 – Maureen O’CONNOR (University College Cork, actuellement professeur invité à l’université de Nantes) (Titre à préciser)

6 avril 2017 – Fabrice MOURLON (Université Paris 13) : "le chercheur et son objet d'étude: distance et interaction" – à partir de deux cas d’étude : les anarchistes et les récits de victimes

4 mai 2017– Déborah VANDEWOUDE (Université du Littoral) : « L'Irish Chaplaincy au Royaume-Uni : reconstruction identitaire d'une communauté solidaire »

1er juin 2017 – (Sous réserve) Tom BARTLETT (Professeur émérite, Université d’Aberdeen)


Responsable : Catherine Maignant
2017 Séminaire « Politique de la littérature » « L]a littérature fait de la politique en tant que littérature »Jacques Rancière, Politique de la littérature, Paris : Galilée, 2007, 11.]] : telle est l’hypothèse que le séminaire de l’axe « Littérature, sens et sensation » mettra à l’épreuve cette année.

En quoi la littérature, loin d’être le simple reflet de son temps ou l’écho des engagements d’un écrivain, élabore-t-elle une pensée politique ? La confrontation de textes littéraires et théoriques servira moins la recherche d’affinités entre écriture et idéologies qu’une réflexion sur la capacité de la littérature à formuler des questions politiques en ses propres termes.  

La littérature peut-elle être considérée comme une force de résistance qui déplace lieux et signes de l’autorité, défait les hiérarchies, et élabore des contre-pouvoirs ? En quoi crée-t-elle ainsi un espace commun comme lieu de confrontation, où se font et se défont identités et rapports sociaux ?

Lorsque la littérature figure nations et institutions, en quoi les reconfigure-t-elle d’un même mouvement ? Cette pensée politique, qui émerge dans et par l’écriture, façonne notre conception du bien commun grâce à un nouveau « partage du sensible, » qui remet en question les frontières entre collectif et singulier, entre intemporalité et temps de l’histoire.

Comment la littérature élabore-t-elle de nouvelles formes de communautés, lorsqu’elle invente de nouvelles conception de la citoyenneté, mais également, lorsque, débordant les frontières de l’humain et du non-humain, elle redessine les lignes de partage entre sujet et objet, entre société et nature ?

Calendrier des séances

-* Le jeudi 12 janvier 16h30-18h30 – Luca Salza : « 1914-1918 : la guerre et les désertions »
-* Le jeudi 9 février 16h30-18h30 – Stefano Evangelista : “Late Nineteenth-Century Cosmopolitanism”
-* Le jeudi 9 mars 16h-18h – Claire Hélie : « De la nordisation au post-nordisme : la poésie du Nord de l’Angleterre depuis les années 1960 »
-* Le jeudi 6 avril 16h-18h Salle B0.610– Hélène Cottet : « Invitations à un discernement démocratique : héroïsme et imposture dans la littérature américaine du XIXe siècle »
-* Le jeudi 11 mai 13h30-15h30 Salle B0.610– Carola Hähnel-Ménard : « Modes d'action poétique : le cas de la littérature non-officielle en RDA dans les années 1980 »
2016 Séminaire des axes «Crises, créations, renaissances» et «Les Amériques» Première séance, mardi 6 décembre, à 17h30, en salle B.4. 231

Maud Le Guellec présente son ouvrage Presse et culture dans l’Espagne des Lumières, Madrid, Casa de Velázquez, 2016.
2016 Séminaire doctoral : « Literature, Gender, Aesthetics », avec renée c. hoogland Séminaire doctoral

AAP Visiting Professor dans le cadre de l’Ecole Doctorale Université Lille Nord de France, renee c. hoogland, Professeur de Littérature, d’Etudes de Genre, et d’Esthétique à la Wayne State University (Detroit, Michigan USA) mènera un séminaire doctoral, conduit en anglais,  intitulé « Literature, Gender, Aesthetics » du 12 au 16 décembre à la Maison de Recherche sur le campus de l’Université Lille SHS.





Ce séminaire est ouvert à tout doctorant et, dans la limite des places disponibles, aux étudiants en Master, aux enseignants et aux chercheurs.

Professor hoogland procèdera en quatre étapes :



1. 12 décembre, 13-15 :30, en salle F0 13 : format séminaire, « Literature »

Cette séance partira de l’étude pionnière queer de renee c. hoogland du roman d’Elizabeth Bowen : Eva Trout.

Textes sur : a href="https://moodle.univ-lille3.fr/course/view.php?id=5900



2. 13 décembre, 13-15 :30, en salle F1 07 : format séminaire, « Gender »

Cette séance puisera dans les chapitres de Lesbian Configurations que r.c. hoogland a consacrés à la poésie de Sylvia Plath (The Bell Jar) et à la figure de la lesbienne en arts et en cinéma.

Textes sur : moodle.univ-lille3.fr/course/view.php



3. 14 décembre, 13-15 :30, en salle F1 07 : format séminaire, « Aesthetics »

Cette séance tournera autour de deux chapitres consacrés à l’art contemporain et aux ruines de Detroit, dans son livre, A Violent Embrace: Art and Aesthetics after Representation

Textes sur : moodle.univ-lille3.fr/course/view.php

4. 15 décembre, 13-15 :30, en salle F0 13 : format conférence, « Urban Encounters »

Lors de cette séance, renee hoogland donnera une conférence de son livre en cours, Urban Encounters

Rappel : ce séminaire se déroulera en langue anglaise

Un site Web dédié au séminaire héberge les textes à lire en amont.

Renseignements : Thomas Dutoit

               
2016 Séminaire axes "Crises, créations, renaissances" / "Les Amériques" Séminaire axes "Crises, créations, renaissances" / "Les Amériques"

La prochaine séance du séminaire organisé conjointement par les axes "Crises, créations, renaissances" et "Les Amériques" se déroulera le mercredi 02 mars 2016 à partir de 17h en salle Denizot (B0.553) autour d'une intervention de Stéphane Michonneau, Historien Professeur des universités à l’université de Lille Sciences Humaines et Sociales (Laboratoire IRHIS) depuis septembre 2015, spécialiste de l’Espagne contemporaine et des politiques , Directeur des études pour les époques modernes et contemporaines à la Casa de Velázquez (EHEHI, 2009-2015).

Titre de l'intervention :

"Pour une histoire-mémoire : réflexion à partir de Los Sátrapas de Occidente, de Antonio Ramos"

Organisation : Michèle Guillemont
2016 02. Séminaire d'axe "Irlande" 2016 Séminaire d'axe : Irlande

Le séminaire se déroulera les mardis 19/01, 23/02, 08/03, 22/03, 19/04 et 24/05 de 17h30 à 19h en Salle B0.619

Mardi 19 janvier 2016
Catherine Maignant : « L’Irlande et les religions de l’internet : lieux de passage et anima mundi »

Mardi 23 février 2016
Laura Lainväe : « Beckett, Derrida and l’animot »

Mardi 8 mars 2016
Michel Brunet : « Dits et écrits subversifs des Travellers »

Mardi 22 mars 2016
Claire Dubois : « Les dessins de presse à l’époque de Parnell »

Mardi 19 avril 2016
Sylvain Tondeur : « L’industrie de l’alcool en Irlande »

Mardi 24 mai 2016
Fiona McCann (titre à préciser)


Responsable : Alexandra Poulain

2015 Séminaire Lille-Gand : QUESTIONS DE RÉCEPTION / ILES MYTHIQUES, ILES REELLES, FORMES D’INSULARITE MULTIPLE Séminaire Lille-Gand :

QUESTIONS DE RÉCEPTION

Gent : Vendredi 20 novembre 2015 de 10h à 15h, Université de Gand

Organisateurs : Gunnar de Boel (Université de Gand) et  Constantin Bobas (Université Sciences humaines et Sociales – Lille 3)

cf doc joint

ILES MYTHIQUES, ILES RÉELLES, FORMES D’INSULARITÉ MULTIPLE

Lille 3 : Vendredi 27 novembre 2015 de 10h30 à 17h, Université Lille 3, Bât B, Salle Denizot (B0.553)

La notion de l'île et celle, plus abstraite, d'isolation, est d'une importance capitale pour la littérature, dans le sens qu'elle sert à délimiter une individualité, que ce soit une terre ou un individu, dans ce qui la sépare de la collectivité. A partir d'Ogygie, les îles jouent un rôle important dans les récits antiques comme lieu où les hommes sont confrontés à eux-mêmes. De la même façon, le héros du roman est depuis le début du genre un individu qui affronte, tout seul, sa destinée personnelle. Cette notion permet donc le repli sur ce qui est essentiel dans une aventure existentielle.
Mais, toutes les îles, tous les lieux isolés ne se présentent pas et ne fonctionnent pas de la même manière, il y a ceux qui sont liés à une histoire, une société, un effort humain, et ceux qui ne le sont pas. C'est comme si nous parlions, en termes géographiques, des îles continentales et des îles océaniques. Les premières ont été séparées du continent suite à un séisme ou à un autre événement naturel, les secondes sont nées en émergeant directement au milieu de l'océan. Un acte de séparation pour les îles continentales, un acte de création ou de re-création pour les îles océaniques qui déterminent leur nature au travers d’un mouvement bien précis. Inscrire cette double définition des îles dans un contexte culturel nous montrerait que la séparation qui correspond plutôt à l'isolement se développe en prenant comme base des structures déjà existantes, d'autre part, il est possible de tout commencer ou recommencer à zéro, construire un nouveau monde, former un autre environnement. L’objectif de ces rencontres interdisciplinaires serait d’examiner certains attributs de l’insularité territoriale ou humaine dans son cheminement à partir de l’Antiquité gréco-romaine jusqu’à son fonctionnement à l’époque moderne et contemporaine en tant qu’élément qui tantôt s’inscrit dans une tradition, tantôt conduit à une rupture.

Organisateurs : Constantin Bobas (Université Sciences humaines et Sociales – Lille 3) et Gunnar de Boel (Université de Gand)

cf doc joint

2015 Séminaire CECILLE/TRACT : Les sens en éveil : Traduire le texte filmique Séminaire CECILLE/TRACT :

Les sens en éveil : Traduire le texte filmique

Le laboratoire CECILLE et le laboratoire TRACT de l'université Sorbonne nouvelle organisent un séminaire conjoint qui se déroulera à Paris 3 et sera retransmis par visioconférence à Lille 3.

Les séances se dérouleront le jeudi de 17h30 à 19h en salle Las Vergnas, site Censie de Paris 3, 3ème étage, et en salle de visioconférence B2.273 de l'Université Lille 3.



26 novembre 2015 Marie Perrier, Université Lille, Démons et merveilles, de la page à l’écran : invitations au voyage fantastique lovecraftien.

10 décembre 2015  Frédérique Brisset, Université Lille, L’audio-vision au risque de la traduction, et Rencontre avec Jean-François Cornu, traducteur audiovisuel et chercheur, autour de son livre Le doublage et le sous-titrage, histoire et esthétique (P. U. de Rennes).

28 janvier 2016 Caroline San Martin, Université Montpellier-Paul Valéry, Être son propre adaptateur n'est pas sans risques ! Étude du personnage de Earl Tremblay dans Yes, Sir! Madame... de Robert Morin, 1994.

25 février 2016 Samuel Bréan, traducteur audiovisuel, membre fondateur de l’Association des Traducteurs Adaptateurs de l’Audiovisuel, Jean-Luc Godard traduit/traduisant : logiques et paradoxes d'un auteur.

24 mars 2016  Adriana Şerban, Université Montpellier-Paul Valéry, The translator’s textual presence in opera translation: Les Contes d’Hoffmann by Jacques Offenbach in English.

28 avril 2016  Jean Szlamowicz, Université de Bourgogne, Musique et texte filmique : enjeux et pratiques, avec la traductrice-dialoguiste de doublage Vanessa Bertran.

26 mai 2016 Patrick Zabalbeascoa, Pompeu Fabra University, Barcelone, titre à venir.

Présentation du séminaire : cf doc en PJ

Organisatrice (Lille 3) : Frédérique Brisset
2015 Séminaire « Discours artistiques et journalisme narratif » Séminaire « Discours artistiques et journalisme narratif »

Dans le cadre du projet partenariats MESHS :

Séminaire du vendredi 2 octobre 2015, Salle 002 MESHS, 14h-17h30 : « Journalisme narratif : comment narrer la réalité ? »

Conférence de l’écrivain argentin Guillermo Saccomanno :
« Periodismo narrativo: una literatura de lo inmediato »

Guillermo Saccomanno (1949) a d’abord été auteur de bandes dessinées (Ángeles Caídos, éditions Warren Publishing). Au retour de la démocratie en Argentine, il publie son premier roman, Prohibido escupir sangre. Parmi ses nombreuses créations, signalons la trilogie formée par La lengua del malón (2003), El amor argentino et 77 (L’atinoir, 2011),  L’Employé (Prix Biblioteca Breve, traduit chez Asphalte, 2012) ou encore Basse saison (prix Dashiell Hammett de la Semana Negra 2013, publié par Asphalte en 2015). Le texte de non fiction, Un Maestro. Una historia de lucha, una lección de vida (2011), en collaboration avec Nano Balbo, a reçu le Premio Rodolfo Walsh en 2012 (Espagne). Guillermo Saccomanno écrit régulièrement pour le quotidien argentin Página 12.
2015 Séminaire Cartographie de l'acte de création Séminaire Cartographie de l'acte de création

Tous les mardi du premier semestre de 17h à 19h en salle de visioconférence B2.273.

Présentation : cf doc joint
2015 Séminaire Lille-Gand : Mujer, mito y relaciones de hermandad en literatura hispanica Séminaire Lille-Gand :
Mujer, mito y relaciones de hermandad en literatura hispanica

18 septembre 2015, 9h30-17h, Maison de la Recherche, Salle F0.41

Organisateurs : Carole Vinals (Université Lille 3) et  Eugenia Houvenagel (Université de Gand)


Le 18 septembre se tiendra une nouvelle journée du Séminaire International Lille-Gand, LYS (Luz Y Sombra), qui porte sur les représentations des mythes féminins dans la littérature, la poésie et le théâtre ibérique et latino-américain. Ce séminaire co-dirigé par Eugenia Houvenagel et Carole Viñals rencontre un certain succès et se tient depuis quelques années déjà. Il permet à ses membres des retrouvailles bi-annuelles.
Cette année, la rencontre portera sur le thème de la fratrie et abordera les mythes traitant de la sororité.

cf PJ


2015 Séminaire de l’Ecole Doctorale 2015 : Études européennes, 2ème séance Séminaire de l’École Doctorale 2015 : Études européennes, Un enthousiasme communicatif, la circulation des émotions dans la pensée, les lettres et les arts en Europe, de la Renaissance aux Lumières

Sous la responsabilité de d’Anne-Pascale Pouey-Mounou - Laboratoire ALITHILA, avec la collaboration de Camille Cederna

La deuxième séance du séminaire interdisciplinaire de l’École Doctorale Études européennes aura pour thème L'enthousiasme dans la poésie et dans les arts (16e-18e s.)

Cette deuxième séance se déroulera le vendredi 13 mars 2015 de 9h30 à 17h à la Maison de la Recherche, salle F0.13.

Cf doc en PJ

Page CECILLE du séminaire


2014 Séminaire Lille-Gand : Les éléments (eau, terre, air, feu) et leur fonctionnement : formes anciennes et expressions contemporaines Les éléments (eau, terre, air, feu) et leur fonctionnement : formes anciennes et expressions contemporaines

Lille 3 : 14 novembre 2014

Gent : 21 novembre 2014

Organisateurs : Constantin Bobas (Université Sciences humaines et Sociales – Lille 3) et Gunnar de Boel (Université de Gand)

Les quatre éléments renvoient d’emblée à la philosophie naturelle des Grecs et plus particulièrement aux philosophes présocratiques, à Thalès, Héraclite, Anaximène, Empédocle ou encore Démocrite, qui ont développé cette théorie afin d’approcher la création de l’univers. Même si le concept de quatre ou cinq éléments existe aussi dans l’hindouisme et le bouddhisme, cette théorie parviendra en Occident à travers la pensée aristotélicienne ainsi que par l’intermédiaire des philosophes arabes et qui sera reprise par la philosophie scolastique.

Cependant, en dehors de la philosophie, ce concept trouve des applications dans plusieurs domaines du savoir, de la cosmologie à la médecine, en passant par la biologie et la physique jusqu’à la climatologie. Son caractère protéiforme apparaît également en histoire, en archéologie, en littérature dans des combinaisons inédites, mais qui permet son inscription dans une perspective diachronique afin de nous renseigner sur son utilisation actuelle.

Ainsi, même si on ne considère plus, comme le faisait la philosophie grecque, les quatre éléments (terre, air, eau et feu) comme les éléments ultimes, dont les différentes combinaisons constituent toutes les structures du monde, ces éléments, et les qualités qui leur étaient associées dans la tradition grecque (chaud, froid, humide, sec, amer, doux) restent fondamentaux pour la vie sur terre, pour la perception du monde, et pour la santé des êtres. Cette théorie permettait à Héraclite, par exemple, de considérer l’âme comme un mélange de feu et d’eau, avec le feu comme la partie la plus noble, et l’eau la partie la moins noble. Aristote, de son côté, restait plus près des phénomènes empiriques en mettant déjà l’accent sur la nécessité de donner aux habitants de la cité la disposition d’eaux salubres et d’air respirable.

Pendant ces journées d’étude à Gand et à Lille, dans la prolongation des journées effectuées l’année dernière, on examinera le rôle que ces différents éléments, pris séparément  ou dans leur ensemble, jouent dans la tradition classique en observant leur fonctionnement à l’époque contemporaine, et ce dans des domaines aussi divers que l’art, la littérature, la philosophie ou la science.
2014 Le séminaire mensuel  axes « Crises, créations et renaissances » et « Les Amériques »

Trois autres séances sont programmées au Centre d’Etudes Portugaises José Saramago :



-       mercredi 15 octobre, 17 heures : Marianne Bloch-Robin : Madrid dans le cinéma de Carlos Saura.



-       mercredi 12 novembre, 17 heures : Cathy Fourez : Scènes et corps de la cruelle démesure. Récits de cet insoutenable Mexique.



-       mercredi 28 Janvier : Juan Diego Vila (Université de Buenos Aires, plusieurs essais sur Miguel de Cervantès et Mateo Alemán),


Au-delà de janvier, les interventions prévues sont celles de Paul-Henri Giraud, Juan Carlos Mondragón, Patrick Boucheron, Alain Hugon et Giovanni Careri. Les dates n’en sont pas encore arrêtées définitivement. Nous vous en informerons dès que possible.
2014 Séminaire Derrida "Circumfession, Circonfession " L'Université de Lille3 est heureuse d'accueillir la 14me rencontre annuelle du groupe de recherche international nommé "JD" et composé de lecteurs des oeuvres de Jacques Derrida. Des séances de lecture et des communications seront au service de notre analyse du texte de Derrida "Circonfession" ("Circumfession"). La discussion portera sur le texte français ainsi que sur sa traduction en anglais. Elle aura lieu les 4 et 5 septembre 2014, et sera essentiellement conduite en anglais.







2014 séminaire Lille - Gand  Literature on the move (5th edition)
2014 Séminaire Dynamiques Sociales et Politiques en outre-Mer A l'occasion de la clôture pour 2014 du séminaire DYSPO

Projection au Kino Cine  du documentaire de Camille Mauduech, en présence de la réalisatrice

Chalvet la conquête de la dignité

(2013, num)


Années 70, «le temps des gauchistes» se prépare en Martinique... : Après
les 16 de Basse pointe et La Martinique aux Martiniquais, ce documentaire de
Camille Mauduech clôt sa trilogie sur l’histoire sociale de la Martinique


KINO CINE, lundi 16 juin 2014 - 19h30


30 premières entrées offertes par le laboratoire CECILLE

Plus d'infos: www.kino-cine.com
2014 Séminaire transfrontalier "Esthétique et Spiritualité Le séminaire transfrontalier « Esthétique et spiritualité », créé en tant que séminaire transfrontalier à la rentrée universitaire 2009-2010 au confluent de plusieurs disciplines (littérature, histoire, histoire de l’art et des idées, philosophie, psychologie, sociologie des religions, éco-spiritualité, écosophie, musicologie) s’attache à l’étude des manifestations de la spiritualité (religieuse ou non) dans les faits de culture selon une double approche, chronologique et problématique, diachronique et synchronique. En effet les rapports entre esthétique et spiritualité sont à comprendre dans le cadre de l’Histoire, qui détermine et impressionne toute forme de création. L’ancrage premier et ancien des formes esthétiques dans la spiritualité étant mis en évidence, il s’agit de mener une réflexion sur la pensée occidentale issue du creuset judéo-chrétien et gréco-latin, afin d’analyser les rémanences structurelles et culturelles, ainsi que les transferts interculturels du spirituel dans l’esthétique littéraire, artistique etc. conformément aux orientations interdisciplinaires des équipes impliquées. L’année 2014 étant à l’aube d’une série de commémorations importantes en Europe autour du centième anniversaire de la Première Guerre mondiale, qui sera suivie en 2015 par le bicentenaire de Waterloo, le séminaire 2013-2014 se fixera pour objectif l’exploration de cette pratique rituelle hautement identitaire qu’est le geste commémoratif en tant que constructeur social de la mémoire. On réfléchira à la part prise par la spiritualité dans les multiples aspects de la commémoration d’un événement profane (événements politiques, guerres, catastrophes naturelles ou accidents qui ont changé le visage du monde, etc.). À cet égard, on analysera le fait commémoratif en regard de l’impact historiographique (la mémoire transmise et la question polyvalente de l’oubli), culturel (les modalités rituelles propres aux différents champs culturels, leurs interactions et incompatibilités, leur lien direct ou indirect, explicite ou implicite aux traditions religieuses), économique (le coût sociétal des commémorations, à analyser en regard de l’échelle des valeurs partagées), psychologique (le deuil à opérer, la filiation ou la dette à reconnaître), philosophique (le souci de l’avenir en lien avec le passé).
2014 Séminaire Dynamiques Sociales et Politiques en outre-Mer Nous sommes heureuses de vous convier à la troisième séance du séminaire DYSPO (« Dynamiques Sociales et Politiques en Outre-Mer »).

Nous accueillerons

Pierre Odin (IEP de Paris)

qui nous présentera une communication intitulée

"Etudier  l’activité protestataire au prisme du syndicalisme en Guadeloupe et en Martinique : frontières, jeux d’échelle et temporalités"

Résumé:
S’inspirant des outils théoriques fournis par la sociologie des mobilisations et de l’action collective, les études récentes sur le syndicalisme insistent sur le rôle des syndicats dans le maintien de l’activité protestataire. Cette perspective possède, selon nous, un fort potentiel heuristique aux Antilles, notamment au regard de l’investissement des organisations syndicales au sein des coalitions apparues au cours des conflits de l’année 2009 en Guadeloupe et en Martinique : le Liyannaj Kont Pwofitasyon et le Kollectif 5 Févrié. Trop fréquemment évoquée en des termes culturalistes, les antagonismes qui sous-tendent la conflictualité sociale aux Antilles françaises ont refait surface à la faveur de la « grève des 44 jours », à l’aune d’une situation de crise inédite de par sa durée et l’amplitude de la mobilisation qui l’a accompagnée. Notre travail de thèse se propose, en étudiant les variations de la conflictualité sociale aux Antilles françaises au prisme d’une comparaison socio-historique du champ syndical et des orientations qui le traversent en Guadeloupe et en Martinique, de dresser les contours d’un univers contestataire original en évoquant les enjeux spécifiques liés au caractère colonial du pouvoir, et de la structure politique et économique des deux îles. Notamment, en envisageant le syndicalisme comme lieu historique d'insubordination propice au développement d'une politique indépendantiste aux Antilles françaises : de penser l'insubordination comme un facteur de cohésion et d’agrégation sociale qui permette aux organisations de dépasser leur défiance réciproque en vue d’une lutte commune, mais aussi d'impulser et de polariser les luttes en dehors du lieu de travail où s'exprime traditionnellement le registre syndical. Nous essaierons donc, en nous penchant plus spécifiquement sur les trajectories des militants syndicaux et en articulant différentes échelles d’analyse, d’apporter des éléments de compréhension des usages contestataires du registre syndical aux Antilles : fortement influencé par l’histoire commune aux organisations et les luttes menées dans le passé, mais également capable de mobiliser largement autour de lui en raison de l’implantation et de la capacité à aménager des espaces d’expression, de participation et d’expérimentation en fonction des configurations locales démontrée par les syndicats.


La séance aura lieu le


vendredi 14 février

de 14h30 à 16h30 à Lille

et de 10h30 à 12h30 à Schoelcher.



Elle se déroulera à l’Université Sciences humaines et sociales-Lille 3, Domaine du Pont de Bois, M° Pont de Bois, bât. B, 2e étage, salle de visioconférence B2.273

2014 Séminaire Théâtre et Processus de Création Le séminaire « Théâtre et processus de création »
fait dialoguer la parole d’universitaires, de praticiens et de membres d’une équipe artistique.
Il s’agit d’aborder le processus de création d’un spectacle par une approche théorique et pratique.
En effet, nous avons l’habitude de réaliser des écoles du spectateur où il est souvent question d’interroger la réception du spectacle. S’intéresser aux processus de création, c’est entrer dans le monde des répétitions, tenter de comprendre la mise en oeuvre de l’acte théâtral du choix d’un texte à la première représentation. Comment le metteur en scène et son équipe lisent-ils une oeuvre ? Réalisent-ils un travail dramaturgique ? Passent-ils par le travail à la table ? Quelle place le temps des répétitions prend-elle dans le compte à rebours avant la première ? Les répétitions ont-elle lieu dans le décor ? Le texte évolue-t-il durant les répétions ? Le fait de travailler sur une traduction apporte-t-il quelque chose de particulier aux répétitions ? Toutes ces questions constituent le quotidien des artistes et s’avère cependant très récent comme champ autonome de recherche.


Le lundi 27 janvier 2014 de 15H00 à 19H00,
nous vous proposons un temps de réflexion et d’échanges autour de la création textuelle, musicale et scénique de Les Entretiens de Majorque, de Thomas Bernhard-Krista Fleischmann. Conception d’Eva Vallejo et Bruno Soulier (L’Interlude T/O), mise en scène d’Eva Vallejo, musique de Bruno Soulier, avec Pascal Martin-Granel, Eva Vallejo, Ivann Cruz (guitare électrique), Bruno Soulier (piano et claviers).
La conception du spectacle est issue de : Thomas Bernhard, Entretiens avec Krista Fleischmann, traduit de l’allemand par Claude Porcell, L’Arche Éditeur, 1993.
Spectacle présenté au Théâtre de l’Idéal de Tourcoing du 24 au 30 janvier 2014.


Plus d'infos, cf. affiche jointe.
2014 Séminaire Dynamiques Sociales et Politiques en outre-Mer Nous sommes heureux de vous convier à la deuxième séance du séminaire DYSPO

« Dynamiques Sociales et Politiques en Outre-Mer »

Intervention de Ary Gordien (Univ. Paris-Descartes) :

Penser la ''race'' et pensées de la ''race'' en Guadeloupe

24 janvier 2014

Lille3 - Bât. B - Salle B2 235
De 16h à 18h30

2013 Séminaire « Théâtre et processus de création » Le séminaire « Théâtre et processus de création »
fait dialoguer la parole d’universitaires, de praticiens et de membres d’une équipe artistique.
Il s’agit d’aborder le processus de création d’un spectacle par une approche théorique et pratique.
En effet, nous avons l’habitude de réaliser des écoles du spectateur où il est souvent question d’interroger la réception du spectacle. S’intéresser aux processus de création, c’est entrer dans le monde des répétitions, tenter de comprendre la mise en oeuvre de l’acte théâtral du choix d’un texte à la première représentation. Comment le metteur en scène et son équipe lisent-ils une oeuvre ? Réalisent-ils un travail dramaturgique ? Passent-ils par le travail à la table ? Quelle place le temps des répétitions prend-elle dans le compte à rebours avant la première ? Les répétitions ont-elle lieu dans le décor ? Le texte évolue-t-il durant les répétions ? Le fait de travailler sur une traduction apporte-t-il quelque chose de particulier aux répétitions ? Toutes ces questions constituent le quotidien des artistes et s’avère cependant très récent comme champ autonome de recherche.
2013 Séminaire Dynamiques Sociales et Politiques en Outre-Mer (DYSPO)        Nous sommes heureux de vous convier à la première séance du séminaire DYSPO « Dynamiques Sociales et Politiques en Outre-Mer ».  Ce séminaire a pour ambition de favoriser le développement et la structuration de la recherche en sciences humaines et sociales sur les espaces dits « ultramarins » contemporains et  de donner une meilleure visibilité au champ scientifique consacré à l’Outre-Mer.


Stéphanie Guyon, MCF en science politique à l’université de Picardie Jules Verne sera l’invitée de la première séance, organisée en visioconférence avec le CRPLC. Le titre de son intervention est :



« Des primitifs aux autochtones. ethnologie et politiques publiques en Guyane de 1946 à nos jours »



La séance aura lieu le 22 Novembre de 14h à 16h à Lille et de 9h à 11h à Fort-de-France.

Elle se déroulera à l’Université Sciences humaines et sociales- Lille 3, Domaine du Pont de Bois, M° Pont de Bois, bât. B, 2e étage, salle de visioconférence B2.273

En Martinique, il sera possible de suivre le séminaire au CRPLC, Faculté de droit et d'économie, 1er étage, salle de visioconférence du laboratoire.
2013 Séminaire Lille-Gand: RÉCEPTION DE L’ANTIQUITE GRECQUE, PERSPECTIVES BYZANTINES ET NEO-HELLENIQUES La perception de la culture grecque antique se manifeste généralement par rapport à une position donnée, externe, qui peut correspondre à tout pays, en particulier du monde occidental, et interne pour ce qui concerne la Grèce actuelle. Ces approches ne sont pas stables mais varient selon les époques, les évolutions historiques, sociales, culturelles, les nécessités idéologiques.
Dans l’un de ses derniers ouvrages, Parménide, Heidegger développe l’idée que la perception de la Grèce antique en Occident n’est pas parvenue en ligne directe, mais elle est passée par l’intermédiaire de la pensée romaine, avec une certaine incidence dans sa compréhension1. Est-ce que pour autant, la civilisation byzantine puis la culture néo-hellénique, par leur proximité – de langue et d’espace –  possèdent  un autre accès au monde de l’Antiquité que celui-ci ? Cela revient à poser le problème de l’identité de Byzance, et de celle de la Grèce moderne, qui a n’a pas cessé d’occuper les milieux intellectuels grecs depuis la fondation de la Grèce moderne indépendante. Est-ce que l’Empire byzantin était romain (ce dont les Byzantins semblent être convaincus eux-mêmes) ou hellénique (c’est la conception de l’historiographie officielle de la Grèce actuelle)? Comment les Byzantins conciliaient-ils leur romanité avec leur héritage culturel hellénique ? Est-ce que, d’autre part, la Renaissance occidentale, avec son ambition de s’inspirer directement de la Grèce antique, païenne, sans passer par l’intermédiaire d’un monde christianisé, a construit une image faussée de la Grèce ?
Ainsi, la question de la « vraie » Grèce n’a pas seulement agité les Grecs modernes ; elle est aussi constitutive de l’image qu’ont plusieurs nations occidentales d’elles-mêmes,  et donc de leur identité profonde. Il n’est que de regarder l’antagonisme, à partir de l’époque des Lumières et jusqu’au vingtième siècle, entre Anglais, Français et Allemands pour savoir qui d’entre eux sont  les « vrais » Grecs. A cet « hellénisme occidental », qui a donné parfois à la Grèce moderne le sentiment d’être dépossédée d’un certain héritage, s’est opposé l’ « hellénisme hellénique » de quelques figures de proue de la vie culturelle grecque moderne.
Ce sont des questions à débattre, en prenant toujours en considération différentes constructions idéologiques, nationales ou historiques à une période singulière pour la culture grecque. Ces champs culturels seront saisis soit séparément, soit dans une forme composite où des influences diverses viennent s’ajouter pour proposer des mondes de références particuliers.


L’objectif de cette journée d’études sera de revenir sur cette hypothèse et d’essayer d’examiner quelques indices d’une réception qui, parfois, ne peut pas se présenter comme directe ou indirecte, mais différente. En outre, cette rencontre avec la participation de spécialistes de l’espace grec, et plus généralement des mondes méditerranéens, sera l’occasion de réfléchir sur la possibilité de mettre en place des projets aussi bien dans le domaine de la formation que de la recherche entre les deux universités.
2013 Séminaire Cartographie de l'Acte de Création
La lignée Dante-Bruno-Leopardi-Gadda/Pasolini d’une Italie étrangère, idiote, le monde baroque de Montaigne, le romantisme intempestif de Hölderlin, les textes modernes de Mallarmé et de Claudel, de Artaud, Joyce, Céline, de la beat generation…
La tension commune à ces « styles » de différentes aires et époques, tous hantés par la tension impensée d’un non-style, inspire la nouvelle image épurée du cinéma contemporain, qui constitue l’autre volet des recherches du séminaire. Il y sera encore question des issues du néoréalisme italien, de la nouvelle vague
(Godard), du cinéma expérimental américain, de l’anomalie allemande, française et italienne des Straubs-films, qui puisent plus que tous autres dans une matière littéraire et théâtrale internationale.
D’où la fonction du ciné-club – « les rendez-vous Carto » –, organisé en partenariat
avec le Kino-Ciné qui offrira une approche directe des oeuvres étudiées. La philosophie de l’acte de création – sa portée politique de « résistance » aux diktats économiques du présent – servira de toile de fond à l’analyse des cas concrets suivant les concepts deleuziens de différence et de désir, d’étrangéité (écho-Brecht, Benjamin), de désert peuplé (écho-Levinas et Blanchot), de
singularité (la lignée Duns Scot-Spinoza-Nietzsche) et de société de contrôle (écho-Foucault).
Ce séminaire s’adresse – par la transversalité d’une pensée critique qui se cherche – non seulement aux spécialistes LCE mais à tout étudiant L/M/D de Lille 3 vivant ces problèmes.


Tous les mardis du premier semestre 17h30 - 19h30.
Salle visio-conférences B3.226
2013 Séminaire Cartographie de CARTOGRAPHIE DE L’ACTE DE CRÉATION
(Littérature, arts, sciences humaines)


Tous les mardis du premier semestre universitaire 2013
Salle visio-conférences B3.226 - 17h30 - 19h30.


     La lignée Dante-Bruno-Leopardi-Gadda/Pasolini d’une Italie étrangère, idiote, le monde baroque de Montaigne, le romantisme intempestif de Hölderlin, les textes modernes de Mallarmé et de Claudel, de Artaud, Joyce, Céline, de la beat génération… La tension commune à ces « styles » de différentes aires et époques, tous hantés par la tension impensée d’un non-style, inspire la
nouvelle image épurée du cinéma contemporain, qui constitue l’autre volet des recherches du séminaire. Il y sera encore question des issues du néoréalisme italien, de la nouvelle vague (Godard), du cinéma expérimental américain, de l’anomalie allemande, française et italienne des Straubs-films, qui puisent plus que tous autres dans une matière littéraire et théâtrale internationale.
D’où la fonction du ciné-club – « les rendez-vous Carto » –, organisé en partenariat avec le Kino-Ciné qui offrira une approche directe des oeuvres étudiées. La philosophie de l’acte de création – sa portée politique de « résistance » aux diktats économiques du présent – servira de toile de fond à l’analyse des cas concrets suivant les concepts deleuziens de différence et de désir, d’étrangéité (écho-Brecht, Benjamin), de désert peuplé (écho-Levinas et Blanchot), de
singularité (la lignée Duns Scot-Spinoza-Nietzsche) et de société de contrôle (écho-Foucault).

Ce séminaire s’adresse – par la transversalité d’une pensée critique qui se cherche – non seulement aux spécialistes LCE mais à tout étudiant L/M/D de Lille 3 vivant ces problèmes.


Renseignements : giorgio.passerone@univ-lille3.fr

2013 Séminaires de spécialité 2013

           
           
           
               
               
                   Méthodologique de littérature
                   
                   Responsable : Serge Rolet.

Objectifs de la formation :

Aider les doctorants à sortir de l’approche empirique ou descriptive de la littérature et à faire un choix  raisonné des instruments méthodologiques en usage dans les études littéraires.

Consolider le bagage théorique des étudiants faisant une thèse en littérature.

Préparer les étudiants de master à la poursuite d’études doctorales. (...) Lire la suite
                           
               
               
                   Histoires de mensonge(s) littératures / politiques / sociétés
                   
                   Responsables : Dominique Herbet et Martine Benoit.

Prolongement du séminaire proposé en 2011-2012 par Thomas Dutoit autour de la notion du mensonge et de son questionnement qui avait proposé des interventions sur les aires britannique, japonaise, allemande, russe et polonaise. Cette deuxième saison poursuit la transversalité tant sur le plan des disciplines, des aires géographiques que des (...) Lire la suite
                           
               
               
                   Études sur le genre
                   
                   Responsable : Guyonne Leduc.

La proposition s’inscrit dans la démarche transdisciplinaire émergente en France des " études de genre " qui se développent et s’institutionnalisent partout en Europe, se construisent en réseau au niveau national et international.

Les études de genre constituent une discipline jeune mais extrêmement active, dont les outils, les méthodologies et les champs d’application (...) Lire la suite
                           
               
               
                   Penser la littérature : de l’art à la lettre
                   
                   Responsables : Sophie Musitelli et Thomas Dutoit.

Nous explorerons cette année la place de la sensation dans la création littéraire à travers les échanges et les passages d’une pratique artistique à l’autre. Nous nous pencherons sur certaines des questions que posent les autres arts à la littérature : quelle est la place de la matérialité dans l’oeuvre ? Comment discerner son origine, et son devenir, (...) Lire la suite
                           
               
               
                   L’Irlande et le monde
                   
                   Responsable : Alexandra Poulain.

Ce séminaire interrogera les modalités d’échange et d’interaction de l’Irlande avec le reste du monde et le processus de déstabilisation des modèles identitaires qui en découle. Il adoptera une perspective diachronique et cherchera à confronter les analyses issues de divers champs disciplinaires : histoire, sociologie, économie, analyse littéraire, « cultural studies (...) Lire la suite
                           
               
           
               
           
       
2012 L’Irlande et le monde Jeudi 24 janvier 2013, 9h-13h

Mehdi Ghassemi (doctorant Lille 3) : « Being and Representation in John Banville's Eclipse »

Bertrand Cardin (Université de Caen): « L’intertextualité dans l’œuvre de Colum McCann »

Références bibliographiques :
- BAKHTINE, Mikhail. Esthétique et Théorie du roman. Gallimard, Paris, 1978.
- GENETTE, Gérard. Palimpsestes. La littérature au second degré. Seuil, Paris, 1982.
- KRISTEVA, Julia. Sémiotikè. Recherches pour une sémanalyse. Seuil, Paris, 1969.
- RIFFATERRE, Michel. La Production du texte. Seuil, Paris, 1979.
- SAMOYAULT, Tiphaine. L’Intertextualité. Mémoire de la littérature. Nathan, Paris, 2001.
- TODOROV, Tzvetan. Bakhtine, le Principe dialogique. Seuil, Paris, 1981.

Jeudi 14 février 2013, 9h-13h

Antonella Trombatore (doctorante Lille 3)

Stéphane Jousni (Université de Rennes 2)

Jeudi 28 février 2013, 9h-13h

Elodie Degroisse (doctorante Lille 3)

Carle Bonafous-Murat (Université de Paris 3 – Sorbonne nouvelle)

Jeudi 7 mars, 9h-13h

Virginie Girel (doctorante Lille 3)

Thomas Dutoit (Université de Lille 3) : « âr] in A World of Love. Bowen's Irish World. »

Jeudi 14 mars, 9h-13h

Vlatka Roche (doctorante Lille 3)

Christophe Gillissen (Paris-Sorbonne)

Jeudi 21 mars, 9h-13h

Colloque « corps », matinée sur le théâtre irlandais :

Laurence Cazeneuve Guégan (doctorante Lille 3) : « Fragmentations, regulations and reconfigurations of the body in Beckett’s theatre »

Alexandra Poulain (Université de Lille 3) : « Sacrificial Bodies and Revolutionary Voices in Synge’s The Playboy of the Western World »

Hélène Lecossois (Université du Maine) : « J. M. Synge and the Post-Famine Body »

Lionel Pilkington (NUI Galway): « Performing the Body in Irish Cultural History »
2012 Études sur le genre 25 janvier 2013: JE1 : " Qu'est-ce que le genre ?"

Lille3 – Bâtiment F – Salle F1 07

Présidente de séance : Isabelle Boof-Vermesse (Lille 3)

- 9h30 : Kornelia Slavova (Associate Pr., Sofia, Bulgarie): "The Changing Meaning(s) and Use(s) of
Gender in Feminist Theory between 1960s and 1990s"
- 10h15 : Florence Binard (MCF, Paris 7) : " Dépasser la bicatégorisation sexe/genre " ?
- 11h15 : Juliette Dor (Pr honoraire, Liège) "Regard de Nancy Huston sur les différences sexuelles et
les études de genre (Reflets dans un oeil d'homme 2012])".
Présidente de séance : Juliette Dor (Liège)
-13h45 : Marie-Hélène Bourcier (MCF, Lille 3): "Les genres : paradigmes et scénarios"
- 14h30 : Philippe Sabot (Pr, Lille 3): " Un Sexe de trop ? La Sexualité entre vérité et identité "
- 15h15 : Fatma Ramdani (MCF, Paris 13): "Le Genre dans l'espace onusien"

15 février 2013: JE2: Genre et (dé)construction des espaces genrés

Lille3 – Bâtiment F – Salle F0 13

Présidente de séance : Françoise Saquer-Sabin (Lille 3)

- 9h : Fiona McCann (MCF, Lille 3): " ‘Trouble dans le genre’: nation et narration"
- 9h45 : Christophe Batsch (MCF, Lille 3): "Limites et transgressions des espaces sexués dans l’univers
du Proche-Orient ancien. La Figure de la prostituée"
- 10h45 : Mathias Morgenstern (Pr, Tübingen): "Dehors ou dedans? Hommes et femmes dans le Beth
Midrash selon le Talmud"
- 11h30 : Jacqueline Fabre-Serris (Pr, Lille 3): "" Topographie romaine et genre chez les poètes
élégiaques (1er siècle av. J.-C.) "
Présidente de séance : Jacqueline Fabre-Serris (Lille3)
- 13h45 : Isabelle Boof-Vermesse (MCF, Lille 3): "Masquereading "
- 14h30 : Alexandra Poulain (Pr, Lille 3): "Une passion queer: The Death and Resurrection of Mr
Roche, (1968) de Thomas Kilroy".
- 15h30 : Thamy Ayouch (MCF, Lille 3): "Psychanalyse et mauvais genre : la tentation de l'ontologie".
- 16h15 : Stéphanie Richet-Drouet (MCF, Lille 3): "Être ou ne pas être mère dans la fiction
victorienne"

5 avril 2013: JE3: Quelques domaines d'application du genre (littérature, traduction, droit,
études visuelles, arts…)


Lille3 – Bâtiment F – Salle F1 07

Président de séance : Luc Beaudoin (Denver)

- 8h45 : Corinne Oster (MCF, Lille 3): "Genre et traduction : quelques outils de réflexion pour un
domaine d’étude riche et varié"
- 9h30 : Aleksandra Kowalska (DOCTEURE, Lille 3 2010], Commission européenne, Direction
générale de la traduction): " La Problématique de l'égalité des sexes dans les institutions et dans la
politique de l'Union européenne "
- 10h15 : Sandrine Chassagnard-Pinet (MCF, Lille 2): " Droit et inégalités de genre. Le Prisme de la
responsabilité civile "
- 11h15 : Philippe Marion (Pr, UCL Louvain la Neuve): "Les Stéréotypes de genre dans les
représentations publicitaires de l'enfant"
- 12h : Jean Perlein (PRCE, IUFM Artois): "La Place des femmes dans les programmes d'Histoire (2002-
2008)"
Présidente de séance : Fiona McCann (Lille 3)
- 13h45 : Antoine Rodriquez (MCF, Lille 3): "Hommes, femmes et enfants au prisme du mélodrame
cinématographique mexicain (1945-1960)"
- 14h30 : Anne Duflos (DOCTORANTE, Lille 3): "Écritures des masculinités dans l'Irlande du Nord des
années 1990-2000"
- 15h15 : Luc Beaudoin (Pr, Denver) "Le Corps poétique russe: masculinisme, féminisme, critique
queer et le genre"
- 16h15 : Constantin Bobas (Pr, Lille 3): "Structures tragiques dans le théâtre contemporain et figures
féminines"
- 17h : Jules Falquet (MCF, Paris 7) : "Présentation du dernier numéro des Cahiers du CEDREF :
‘Théories féministes et queers décoloniales : interventions Chicanas et Latinas états-uniennes’ "

Pré-requis demandés/public ciblé :

- Curiosité intellectuelle, intérêt pour les outils et pour les moyens d'expression nouveaux
- Au-delà des doctorants travaillant sur le genre, tout doctorant souhaitant l'apport de nouveaux
outils conceptuels, la familiarisation avec une terminologie spécifique.
2012 Penser la littérature : de l’art à la lettre Le séminaire prendra la forme de trois journées, composées d’un atelier de lecture le matin et
d’une demi-journée d’études l’après-midi.

Le 1er mars : D’un art à l’autre : échanges et correspondances

Lille3 – Bâtiment B – Salle B4 027

- 10h-13h: Thomas Dutoit : « *Accident* (1966) de Joseph Losey: scènes et écrans du désir »
- Sophie Laniel-Musitelli : « The sight were other" : peinture, optique et poésie chez Robert
Browning
- 14h-18h: Constantin Bobas : « Espaces ajourés - sur un thème de la peinture byzantine dans le
théâtre de Valère Novarina ».
- Jacqueline Hamrit : « Le style des philosophes »
- Joseph Chaney : « 'être ou ne pas être, telle est la question : questions pour la scène et pour
l'écran? »

Le 22 mars : Ecrire la sensation : esthétique et création

Lille3 – Bâtiment B – Salle B4 027

- 10h-13h: Thomas Dutoit : « La pensée littéraire d'Elizabeth Bowen: *La mort du coeur*
(1938) »
- Sophie Laniel-Musitelli : « 'Till marble grew divine’ De la sculpture à l'écriture dans Ode à la
liberté de P. B. Shelley »
- 14h-18h: Mathieu Duplay : « Présentation de Vie, Symbole, Mouvement. Susanne K. Langer
et la danse".
- Anne Boissière : « Susanne Langer et la question du symbolique »,
Holger Schmid : « Lectures de Philosophy in a New Key de Susanne Langer »

Le 12 avril : Savoirs à l’oeuvre : littérature et vérité

Lille3 – Bâtiment B – Salle B4 027

- 10h-13h: Carola Hahnel-Mesnard : « L'ambivalence du rapport entre texte et image dans
l'oeuvre de W.G. Sebald ».
- Mathieu Duplay : « Avatars de l'opéra américain au 20e siècle »
14h-18h : Hugues Marchal « Peut-on mettre la science en vers ? Poésie et histoire naturelle au
XIXe siècle ».
- Camilla Cederna « Monde et théâtre: la dramaturgie italienne à l'époque des Lumières »
2012 Méthodologique de littérature Séance de présentation

2 heures. 14h – 16h – Vendredi 11 janvier 2013

Lille3 – Bâtiment B – Salle B4 027

Introduction générale à plusieurs voix ;
Répartition des tâches entre les doctorants en vue des séances 2 et 3.

Première journée

6 heures. 9h -17h - Vendredi 08 février 2013

Responsable : Bernard Bach

Lille3 – Bâtiment B – Salle B4 027


Pour en finir avec « l’homme et l’oeuvre » ou qu’est-ce que la littérature ?

- Première séance : L’auteur du texte et le monde du texte.
- Deuxième séance : Que signifie être lecteur ? La notion d’interprétation.

Deuxième journée

6 heures. 9h -17h – Vendredi 15 mars 2013

Responsable : Serge Rolet

Lille3 – Bâtiment B – Salle B4 027


L’évolution de la littérature

- Première séance : L’histoire littéraire et la question de sa périodisation.
- Deuxième séance : De la notion d’influence à la théorie des transferts culturels.
- Troisième séance : Quelques modèles théoriques de l’évolution de la littérature
- Discussion : bilan et l’évaluation du séminaire.

Troisième journée

6 heures. 9h -17h – Vendredi 17 mai 2013

Responsable : Thomas Dutoit

Lille3 – Bâtiment B – Salle B4 027


Institution et lecture littéraires

- Première séance : La question de l’institution littéraire : la nécessité toujours d’une contreinstitution
?
- Deuxième séance : L’expérience de la lecture littéraire : la nécessité de la prise de risque interprétatif.
- Conclusion du séminaire : bilan et évaluation.
2012 Histoires de mensonge(s) littératures / politiques / sociétés 8 mars : mentir, « dire la chose qui n’est pas », dire vrai :

Lille3 – Bâtiment B – Salle B4 027

- 10-12h : Philippe Sabot (STL), Le mensonge et la norme du vrai : du direvrai
au vivre-vrai
- 13h30-16h : Jean-Claude Dupas (CECILLE), La question de l'intention,
démentir (Montaigne, Essais, Livre 2, chapitre 18), vouloir dire (Stanley Cavell, Must we
mean what we say ?)

22 mars : mensonges et sociétés

Lille3 – Bâtiment F – Salle F1 07

- 10-12h30 : Carola Hähnel-Mesnard (CECILLE), : "Mensonges pour vivre? -
Le cas de l'écrivain Stephan Hermlin".
Professeur invité : P. Mesnard (Professeur de littérature comparée – CELIS - Université de
Clermont-Ferrand II) "Déclinaisons des mensonges nazis: de Theresienstadt à Birkenau".
- 14h-15h30 : Nathalie Delbart (CEAC), « Les images mentent-elles ? A
propos des procédures de manipulation dans la photographie contemporaine ».

5 avril : mensonges et politiques :

Lille3 – Bâtiment B – Salle B4 027

- 10-12h : Dominique Herbet (CECILLE), Médias et révisionnisme:
l’image de la RDA dans le magazine Rotfuchs (1997-2012)
- 13h30-15h30 : Martine Benoit (CECILLE), Le poète et la censure : regards
croisés de deux poètes allemands, Heinrich Heine (1797-1856) et Günter Kunert (né en 1929)

12 avril : mensonges et littératures : de 10h à 16h

Lille3 – Bâtiment B – Salle B4 024

Mensonges et histoires politique, sociale, littéraire
Séance coordonnée par Noriko Berlinguez-Kôno (CECILLE)

- Willy Vande Walle (Professeur d’études japonaises à l'Université de Leuven, Belgique)
Quelques cas de tromperie réciproque dans les relations diplomatiques entre le Japon et l'empire chinois

- Noriko Berlinguez-Kôno (CECILLE)
Mensonges réclamés, Mensonges condamnés, le double jeu collectif du Japon de la seconde moitié du XIXème siècle

- Brigitte Lefèvre (CECILLE)
Vérité et mensonge dans la littérature japonaise de l'époque Taishô : autour de Nogami Yaeko

13h30-16h : Fiona MC Intosh (ALITHILA), la figure du Diable menteur
dans la littérature gothique ou fantastique (Lewis, Hogg).
2012 Elizabeth Bowen et Nicholas Royle Une série de séminaires sur la traduction, l'écriture et la lecture avec Nicholas Royle, professeur d'anglais à l'Université du Sussex.

Inscrite dans le cadre de l'École Doctorale de
l'ULNF, cette série de séminaires est ouverte
aux doctorants, aux étudiants de Master et de
Licence, et au public, dans la limite des places
disponibles.

- 11 décembre 2012 - 13h30-17h - Bât. B - Salle B4.016 (MELEXTRA)
Literature in Translation. A workshop on Pierre Vitoux's La courtepointe, French translation of Nicholas Royle's
Quilt. With the participation of C. Oster, R. Jenn, T. Dutoit and MELEXTRA.
-12 décembre 2012 - 15h30-18h30 - Bât. B - Salle B4.024
Literature of Letters : from Elizabeth Bowen to Nicholas Royle. A seminar on the modern novel.
-13 décembre 2012 - 17h-18h30 - Bibliothèque Universitaire, rez-de-chaussée
Literature through Public Reading. Nicholas Royle reads from Quilt (novel, 2010)
-14 décembre 2012 - 14h-17h - Bât. F - Salle F0.41
Literature across Creative and Critical Writing : Royle Writing, Quilt to Veering. A Theory of Literature. With the
participation of J.-M. Ganteau (Univ. Montpellier 3) and T. Dutoit (Univ. Lille 3)
2012 Séminaire : cartographie de l'acte de création Giorgio Passeronne vous convie à participer au séminaire

Tous les mardis du 1er semestre 16H30 - 18H30 à compter du 25 septembre 2012 Salle visio-conférences (B3 226) Bâtiment B

Ce séminaire, inscrit dans le parcours Master d’Italien (Etudes romanes), s’adresse également aux étudiants de l’Ecole doctorale, des autres Masters et des Licences de Lille 3 désireux d’explorer la transversalité pluridisciplinaire d’une pensée critique.
2012 Je m'en songe ou les histoires du mensonge séminaire M2 / Ecole doctorale

Organisé par Thomas Dutoit

20 juin 2012 - 14h à 18h

Lille3 - Bâtiment F - Salle F0 13

Entrée libre

Pour cette séance, nous partirons du texte "Histoire du mensonge" de J.
Derrida que vous pouvez retirer auprès de Mme Kéribin au secrétariat
Master LCI (bâtiment B, à côté de "Angellier"). Il y a un deuxième texte
consistant en plusieurs extraits que vous devez aussi prendre. Les deux
textes sont dans son bureau. Enfin, vous pouvez aussi lire Le Mensonge
d'Augustin
ou venir avec vos propres exemples textes si vous souhaitez
ouvrir la discussion à d'autres sources.
2012 L'Irlande et  le Monde 1° séance;

mercredi 22 février 2012

Bâtiment F - Salle F0 13 9h30-17h30

Entrée libre

9h30 : accueil, introduction

10h-12h : Carle Bonafous-Murat (Paris 3) : « L'Irlande entre
nationalisme et cosmopolitisme: le cas des écrivains modernistes »

13h30-14h30 : Laurence Cazeneuve (doctorante Lille 3) : « 'Eye' et 'I'
dans le théâtre de Beckett et dans /Film/ »

14h30-15h30 : Mehdi Ghassemi (doctorant Lille 3) : « The Crisis of
Self-Representation: The Assimilation of Paul de Man's Theories in John
Banville's /Shroud/ »

15h45-16h45 : Elodie Degroisse (doctorante Lille 3) : « Fixer la
présence ? :   modernité de Wilde et Beckett »
2012 Séminaire doctoral esthétique et spiritualité Ce séminaire transfrontalier, au confluent de nombreuses disciplines (littérature, histoire  de  l’art  et  des  idées,  musicologie,  sociologie  des  religions,  etc.),  s’attache  à l’étude  des  manifestations  de  la  spiritualité (religieuse ou non) dans les faits de culture
en  Europe  selon  une  double  approche, à la fois chronologique et problématique. En
effet,  les  rapports  entre  esthétique  et  spiritualité  sont  à  comprendre  dans  le  cadre
de  l’Histoire  qui  détermine  et  impressionne toute  forme  de  création.  L’ancrage  pre-
mier et ancien des formes esthétiques dans la spiritualité étant mis en évidence, il s’agit
de   mener   une   réflexion   sur   la   pensée occidentale  issue  du  creuset  judéo-chré-
tien et gréco-latin, afin d’analyser les rémanences structurelles et culturelles, ainsi que
les  transferts  interculturels  du  spirituel dans l’esthétique  littéraire,  artistique,  etc.,  con-
formément   aux   orientations   inter-disciplinaires des équipes impliquées.  
2012 Séminaire doctoral Etudes Européennes Vendredi 24 février 2012 : « Les migrations nationales et internationales dans
l'espace européen »

Séminaire de Sylvie Aprile
2012 La maîtrise du nombre comme enjeu de pouvoir Théories et pratiques de l’« ingénierie démographique » (XVIIIe- XXe siècles)


1. Vendredi 17 février 2012


Bâtiment F - Salle F0 13 09h - 12h

Avec la participation de Alexandra Sippel (Toulouse2), Fabrice Bensimon
(Paris4), Patrice Bouche (Lille3)

2. Vendredi 06 avril 2012

Bâtiment F - Salle F0 41 09h - 12h

Avec la participation de Marie Terrier (Paris3), Garik Galstyan
(Lille3), David Teurtrie (INALKO)

3. Mercredi 23 mai 2012

Bâtiment F - Salle F1 07 09h - 12h

Avec la participation de Emmanuelle de Champs (Paris8), Carole Christen
(Lille3), Florence Binard (Paris8)

Entrée libre




2012 Séminaires de spécialité et doctoraux
Séminaire de spécialité CECILLE - Ecole doctorale :


Penser la littérature, littérature de la pensée Le romantisme, et après...

1° séance; La pensée à l'oeuvre : écriture et théorie

10 février 2012

Bâtiment F - Salle F0 13 10h - 17h

Entrée libre
Avec la participation de Thomas Dutoit (Lille3), Mathieu Duplay (Paris 7), Michel lisse (Louvain -La-Neuve), Constantin Bobas (Lille3)

Renseignements et

Des polycopiés en vue de préparer la journée  peuvent être retirés
auprès du secrétariat du master LCI (contact: gaelle.keribin@univ-lille3.fr)


Séminaire doctoral Parcours études européennes

Catégories de l'histoire littéraire, artistique et culturelle des XVIe-XVIIIe siècles en Europe

6 Février de 10h à 17h

Bâtiment F - Salle F0 13




Entrée libre


Séminaire doctoral "Connaissance et usage des sources"

Séance 3 Albums de jeunesse illustrés

Organisé par Elsa Kammerer et Florence Tamagne

Lundi 06 février 2012  à 16h Lille3 - Bâtiment F - Salle F0 13


Séminaire doctoral Parcours études européennes

« L'Europe et ses frontières -- XVIIe-XIXe siècles » -  Séminaire de  Sylvie Aprile

1° journée: « Repenser les frontières de l'Europe »

Vendredi 09 février-  Lille 3 --Bâtiment F (Maison de la recherche)
salle F1 07 -- 14h à 17h
2011 Séminaire TRADUCTION ET DIALOGUE DES CULTURES spécialité « Etudes européennes » de l’Ecole Doctorale SALLE  DE LA MAISON DE LA RECHERCHE
UNIVERSITE DE LILLE 3
Domaine universitaire du Pont-de-Bois
Rue du Barreau
BP 60149
59653 VILLENEUVE d’ASCQ


1e journée : jeudi 26 janvier 2011
Les  composantes de la traductologie
10H à 13H


Maryla LAURENT (CECILLE, Lille3)
Introduction générale à la traductologie

Christian BERNER, François THOMAS (STL; Lille3)
Histoire et problématiques philosophiques de la traduction : traduction et multilinguisme en Europe

Corinne OSTER (CECILLE, Lille3)
Les différents courants traductologiques en Europe: Racines et influences

Tatiana MILLARESSI (UMR 8163, STL)
Aspects linguistiques de la traduction

14H30 à 17H30

Ronald JENN (CECILLE, Lille3)
Feindre le traduire pour dire le vrai. Pseudo-traduction et construction de l'Europe

Francis MUS (KU Leuven, Belgique)
‘Patrie européenne ou Europe des Patries?' La construction d'un nouvel espace littéraire européen dans l'immédiat après-guerre (1918-1925)

Spiros MACRIS (CECILLE, Lille3)
Les degrés de liberté dans la traduction, exemples empruntés au domaine néerlandais



2e journée : jeudi 16 février
10H à 13H
Traduire la parole théâtrale


Olinda KLEIMAN(CECILLE, Lille3)
Traduire la parole théâtrale: l'équivocité, entre oralité et auralité

Maria Elizabeth CHAVES DE MELLO (Programa de pós-graduação em estudos de literatura da Universidade Federal Fluminense, Brésil)
Réflexions sur une expérience de traduction théâtrale: 1789 d'Ariane Mnouchkyne

Justyna ŁUKASZEWICZ (Université de Wrocław, Pologne)
La triple figure d'auteur-traducteur-adaptateur ou comment le Théâtre National de Varsovie a forgé son répertoire au siècle des Lumières

14H30 à 18H


Cécile CHANTRAINE (CECILLE, Lille3)
Réception et réécriture du théâtre mythologique chez Carlos Denis Molina (Uruguay)

Catherine DUMAS (ALITHILA, Lille3)
La comedia espagnole du Siècle d'or : traductions et adaptations en France au XVIIe siècle

Camilla CEDERNA (CECILLE, Lille 3)
L’utilité des traductions : le théâtre italien du XIXe siècle à la recherche de son identité

.
Marc LACHENY (CALHISTE,Valenciennes)
Traduire le théâtre: étude de cas (Johann Nestroy, Karl Kraus, Elfriede Jelinek

3e journée jeudi 29 mars 2012

Les écueils de la traduction


10H à 13H
Fiona MC INTOSH (ALITHILA, Lille3)
Traductions d'historiens en France au XIXe siècle : enjeux et méthodes

Jozef FULKA (Faculté des sciences humaines, Université Charles, Prague)
La spécificité de la traduction des textes théoriques français en tchèque (Roland Barthes, S/Z, Plaisir du texte; Michel Foucault, Raymond Roussel; M. Merleau-Ponty, Le visible et l'invisible)

Lucien SUEL, écrivain français,
« Itinéraire d'un traducteur » (de Dylan à Kerouac, des années 60 à nos jours), suivi de « Histoire d'une traduction » (Book of Sketches, Le Livre des esquisses).



14H30 à 18H
L’intersémiotique

Jerzy BRZOZOWSKI (Université Jagellonne de Cracovie, Pologne)
Les procédés de la traduction intersémiotique dans le cinéma espagnol contemporain

Antonio SOLER, écrivain espagnol,  parle de son roman Chemin des Anglais, en traduction française (prix Nadal) et en traduction cinématographique espagnole (film réalisé par Antonio Banderas).

Maryla LAURENT (CECILLE, Lille3)
Comment traduire les culturèmes d’un roman d’éducation

Zbigniew MENTZEL, écrivain polonais, parle de son roman, Toutes les langues du monde, en traduction anglaise, française et allemande.


                                           16 H à 18H
Les écrivains parlent de la littérature de leur pays

Table ronde « Les écrivains parlent de la littérature de leur pays » animée par Olinda Kleiman et Maryla Laurent avec Zbigniew Mentzel (Toutes les langues du monde) et Antonio Soler (Chemin des Anglais)

Académie universitaire Wallonie-Bruxelles
PROGRAMME du Séminaire doctoral 2011-2012
Performance et performativité: enjeux culturels


Le séminaire doctoral 2011-2012 est co-organisé par le module : « Langues, littératures et cultures modernes » de l’école doctorale en Langues et lettres et l’école doctorale en Sciences de l'information et de la communication en collaboration avec le Centre d’études en civilisations, langues et littératures étrangères de l’Université  de Lille 3.

Le séminaire a lieu au second semestre à Bruxelles, Louvain et Lille. Il offre un éventail de conférences impliquant plusieurs disciplines sous le thème fédérateur de Performance et performativité: enjeux culturels". Partant d’une approche critique de la théorie de la performativité et des possibilités qu'elle ouvre ou non à l'analyse des représentations culturelles, nous tenterons de préciser, à l'encontre de la position du constructionnisme radical, dans quelle mesure les pratiques culturelles subversives présentées par les théoriciens et les praticiens de la performance permettent– ou ne permettent pas – d’envisager une transformation du sujet ainsi que de la réalité culturelle et sociale.

Chaque séance de séminaire inclut 3 ou 4 conférences suivies d’une discussion ainsi que des exposés dans lesquels les doctorants présenteront leur travail de recherche. Les doctorants auront ainsi l’occasion d’échanger leurs vues avec des spécialistes et d’autres doctorants.

Le séminaire propose 4 demi-journées de 3 heures ou 3 heures 30 et envisage trois domaines : littérature, arts du spectacle et traduction.

Lieux et dates :

Jeudi 16 février 2012 (Université de Lille 3) : 10H à13H et 14.30 à18H  
Traduction théâtrale  

Jeudi 2 mars 2012 (ULB) : 14H à17H30
Performance littéraire et subversion

Jeudi 22  mars 2012 (UCL Louvain-la-Neuve) : 14H30  à18H

Journée d’études : Traduction et médiation culturelle

UCL, Louvain-la-Neuve
Halles Universitaires
Place de l’Université 1

Salle du Sénat Académique



10h00 : Anne-Marie Macris (Université de Lille 3)

10h45 : Céline Letawe (Université de Liège) : La traduction des Realias dans l’œuvre de Günter Grass ; d’une culture à l’autre.

11h30 : Vera Viehöver (Université de Liège) : « Peut-on traduire le narrateur? ». Réflexion à partir de quelques traductions de Das falsche Gewicht de Joseph Roth.

12h30 : Repas-sandwiches

13h30 : Fabienne Vanoirbeek (ISTI – Académie Bruxelles) : Les traductions françaises du Berlin Alexanderplatz d’Alfred Döblin.

14h15 : Hubert Roland (FNRS-UCL) & Svetlana Cecovic (UCL): Du symbolisme au modernisme : Émile Verhaeren précurseur des courants d’avant-garde à travers ses traducteurs allemand et russe.

15h00 : Table ronde des doctorants : Présentation des recherches doctorales en cours dans le domaine de la traduction et de la médiation culturelle.


Jeudi 19 avril 2012 (ULB) : 14H à 17H30
Arts du spectacle



*


Informations :

Prof. Mireille Tabah (Département de Langues et lettres, ULB)
mtabah@ulb.ac.be

Prof. André Helbo (Département des Sciences de l'information et de la communication, ULB)
Andre.Helbo@ulb.ac.be

Prof. Hubert Roland (Département de Langues et lettres, UCL)
roland@licg.ucl.ac.be



2011 Rencontre avec l’écrivain Andrés Neuman. Rendez-vous le Mercredi 9 novembre 2011 Salle B2.446 à 11h pour la rencontre avec l’écrivain Andrés Neuman.

Cette rencontre fait partie du séminaire "Lieux & figures du déplacement : Le sujet migrant".
2011 Séminaire CECILLE - Ecole doctorale organisé par Salhia Ben Messahel.
Séance du 27 mai 2011
Intervention de Bruce Bennett (University of New South Wales)
"Spy Games and International Rivalries, A focus on Australia and France".
   Issues in the literature, history and politics of global movements.

Univrersité Charles de Gaulle - Lille3
Bâtiment B - Salle B04 024
15h -16h30
2011 SEMINAIRE Master LCI
2011 Séminaire doctoral
2010 Séminaire Cartographie  
2010 Séminaire TRADUCTION ET DIALOGUE DES CULTURES spécialité « Etudes européennes » de l’Ecole Doctorale NOTA BENE: LES SEANCES 1, 3, 4 ET 5 SE DEROULENT EN SALLE 019 DE LA MAISON DE LA RECHERCHE A LILLE 3 de 13 A 16 HEURES


PROGRAMME :


1.     le 27/01/2011 SALLE 019 DE LA MAISON DE LA RECHERCHE A LILLE 3 de 13 A 16 HEURES
European Translation Theories, Know-how and Specificities. Zuzana Jettmarova, PR, Université Charles, Prague, République Tchèque – Corinne Oster – Thomas Dutoit.

2. le 04/02/2011 LOUVAIN-LA-NEUVE.
Histoire de la traduction en Europe, vers une Europe-traduction. Christian Berner – François Thomas.
UCL, 1348 Louvain-la-Neuve
Faculté de Philosophie, Arts et Lettres
Collège Erasme, Salle du Conseil
SE RENDRE A LOUVAIN

9h00 : Christian BERNER et François THOMAS (Université de Lille 3): Histoire de la traduction en Europe, vers une Europe-traduction.
10h15 : Discussion
11h00 : Pause-café
11h30 : Dirk DELABASTITA (FUNDP Namur) : La traductologie: l’infrastructure
institutionnelle et informationnelle d’une discipline.
12h15 : Helena AGAREZ (FUNDP/ KULeuven) : La Mort de César : du Voltaire dans le goût
anglais ou du Shakespeare dans le goût français.
13h00 : Repas-sandwiches. Tour de table des doctorants


TELECHARGEZ LE PROGRAMME EN BAS DE CETTE PAGE

www.langues-et-lettres.frs-fnrs.be/traductologie/activites.html


3.      le 10/02/2011 SALLE 019 DE LA MAISON DE LA RECHERCHE A LILLE 3 de 13 A 16 HEURES  Influence des traductions sur les langues et cultures européennes. Fiona McIntosh– Lieven D'hulst K.U., Leuven, Campus Kortrijk, Belgique – Elzbieta Skibinska Wroclaw, Pologne
   
4. le 03/03/2011 SALLE 019 DE LA MAISON DE LA RECHERCHE A LILLE 3 de 13 A 16 HEURESTraductions, adaptations, adoptions. Camilla Cederna, – Enrico Mattioda "L'échec du genre sérieux ?  Université de Turin, Italie, Vincenza Perdichizzi Lille

5.   17/03/2011SALLE 019 DE LA MAISON DE LA RECHERCHE A LILLE 3 de 13 A 16 HEURESLa traduction : langue commune ou imaginaire de l’Europe ? Myriam Suchet – Camilla Miglio, Roma La Sapienza, Italie  

- Myriam Suchet (Lyon) : La traduction : langue commune ou imaginaire de
l¹Europe?

- Dieter Hornig (Paris 8) : Existe-il un imaginaire linguistique européen ?

- Camilla Miglio (Université de Rome, La Sapienza) : E pluribus plures.
Pluralité des langues et traduction dans la poésie italienne et allemande
contemporaine. Retours et détours.


6. 01/04/2011 LOUVAIN-LA-NEUVE  Circulation et qualité des langues littéraires au sein de l’espace européen.
Maryla Laurent – Dan Lungu, Université Cuza, Roumanie

UCL, 1348 Louvain-la-Neuve
Halles Universitaires, Place de l’Université
Sénat académique

10h00 : Maryla LAURENT (Université de Lille 3) et Dan LUNGU (Université Cuza, Iasi,
Roumanie): Circulation et qualité des langues littéraires au sein de l’espace européen.
11h00 : Pause-café
11h30 : Projets de doctorants

TELECHARGEZ LE PROGRAMME EN BAS DE CETTE PAGE

Infos: ronald.jenn@univ-lille3.fr


PROBLEMATIQUE  

La traduction ne serait-elle pas le message de l’Europe ?

Partant de la situation hégémonique dont jouit la langue anglaise à l’échelon mondial, il serait tentant de proposer cet idiome comme moyen de communication unique au sein de la Communauté. Mais serait-il juste que le monolinguisme, fût-il institutionnel, devienne le  visage de l’Europe et quel autre modèle de communication l’Europe a-t-elle alors à nous proposer ?
C’est la question principale à laquelle souhaite répondre ce séminaire, qui, tout en abordant nécessairement des questions d’ordre général dans le domaine de la traduction, entend en dégager les spécificités européennes.  
On peut avancer, comme réponse première au monolinguisme, que chacun des Etats qui composent la Communauté s’est construit sur la double idée de nation et d’identité linguistique, lesquelles s’articulent sur une territorialité qui leur serait coexistante. L’un des aboutissements les plus funestes de cette convergence entre Etat, langue et territoire a été les guerres fratricides menées sur notre continent que la construction européenne entend à la fois réparer et prévenir. C’est pourquoi il est difficilement envisageable pour la Communauté de se rallier autour du monolinguisme, mirage de (ré)conciliation. Il s’agit de faire de la diversité une force et de la traduction une identité plutôt qu’un simple canal ou vecteur de communication. Une formule en vogue veut que la langue de l’Europe serait en fait la traduction. On ne saurait refuser de souscrire à ce leitmotiv mais le présent séminaire voudrait également montrer que la traduction est non seulement LA langue mais bel et bien LE message. Je suis européen parce que je traduis, je ne peux être européen qu’en traduisant. La traduction ne reflète pas une division mais affiche une diversité. La cabine où s’assoit l’interprète à la Commission de Bruxelles n’est pas une annexe mais une pièce maîtresse.



OBJECTIFS

- S’interroger sur la façon dont la construction européenne multilingue est jugée à l’aune de son plurilinguisme et comment la traduction affecte la ou les identités culturelles, linguistiques et politiques de l’Europe.
- Analyser et accompagner l’effort de construction par la traduction auquel se livre quotidiennement l’Europe et les Européens.
- Apporter aux jeunes chercheurs un ensemble de repères coordonnés dans l’histoire et la géopolitique de la traduction européenne afin qu’ils soient à même d’intégrer cette problématique à des travaux qui sont le savoir de l’Europe de demain.  


DESCRIPTION GENERALE

Totalisant 5 nationalités différentes ce séminaire offre une série de regards croisés sur la traduction en Europe afin de fournir aux étudiants un ensemble de repères coordonnés dans ce domaine de la connaissance partagé par tous mais si méconnu. Issus d’aires linguistiques et culturelles différentes : allemande, anglaise, belge, espagnole, française, italienne, tchèque, polonaise mais également de domaines de la connaissance diversifiés : littérature comparée, traductologie, philosophie, les intervenants, jeunes chercheurs (2 doctorants et 1 post-doctorante) et confirmés, représentent des laboratoires, des universités et des pays différents de manière à dresser un panorama aussi complet que possible des phénomènes recoupés sous le vocable de traduction et du dialogue entre cultures qu’il induit.
Le séminaire se déroule en six séances de trois heures le jeudi après-midi par quinzaine tout au long du second semestre. La progression implique les étudiants :
- en amont, par la remise d’un bibliographie et la communication de pistes de réflexions
- en aval, en incitant les étudiants à faire part à leur directeur de recherche des incidences, influences, retombées et impact des séminaires sur leurs travaux.
Certaines séances ont un temps d’interactivité consacré à des travaux dirigés mis en œuvre à la suite des exposés théoriques conduits par des experts de la thématique abordée (signalées dans le programme par le symbole). Enfin, s’agissant de dialogue des cultures, l’interactivité entre étudiants est encouragée et le séminaire est également un lieu de rencontre permettant aux jeunes chercheurs travaillant eux-mêmes sur des aires culturelles différentes de confronter leurs propres travaux et points de vue.


RESEAUX  (INTER)NATIONAUX ET/OU EUROPEENS

Le séminaire s’appuie sur divers réseaux, projets et structures : le réseau EST Europe Espace de la Traduction qui lie les universités de Lille Naples Vienne et Paris VIII, le réseau HMI « Herméneutique, Mythe, Image » (grand nombre d’universités en Belgique, France, Italie, Suisse ), le réseau « La traduction comme moyen de communication interculturelle » (Cracovie Lille Mulhouse Wroclaw) ; le projet ANR HTLF (Histoire de la Traduction en Langue Française) ainsi que le Master MELEXTRA (Métiers du Lexique et de la Traduction).
ERASMUS : une partie des intervenants internationaux se déplacent grâce aux accords bilatéraux existants entre Lille 3 et leur université dans le cadre de Mobilités Enseignantes Erasmus.  
Le séminaire sera également l’occasion de renforcer les liens existants entre les universités de Lille,  Leuven et Prague.






PROGRAMME SCIENTIFIQUE DETAILLE

1.    European Translation Theories, know-how and specificities. (Zuzana Jettmarova,– Corinne Oster – Thomas Dutoit)

Cette séance entend poser un jalon important à la fois dans le parcours du séminaire mais également dans celui des études en traduction. En effet, le Professeur Zuzana Jettmarova de l’Université de Prague dévoilera ce qui constitue quelque peu la face cachée des Translation Studies, c’est-à-dire l’apport considérable de ce que l’on a appelé l’école tchécoslovaque. Née, comme son nom l’indique, au cœur de l’Europe des années 1950-1960 mais au-delà du rideau de fer, ce courant resté méconnu pour des raisons historiques évidentes peut se targuer d’être à la source de toutes les théories qui ont ensuite, elles, été considérées comme novatrices dans le domaine : Skopos et Handlungstheorie en Allemagne puis Polysystem en Israel, lesquels sont à l’origine des Translation Studies telles que maintenant portées par Mona Baker, Susan Bassnett, Maria Tymozcko ou Edwin Gentzler et dont les Cultural puis Power turns ont constitué des temps forts. Corinne Oster, qui anime le séminaire de traductologie du Master MéLexTra fera justement une présentation de ces différents courants, héritiers plus ou moins avoués de la tradition tchécoslovaque.  
Thomas Dutoit nous parlera de Jacques Derrida, de son approche de la traduction et de comment la traduction peut l'approcher:  "Derrida. In, on, around translation."


2. Histoire de la traduction en Europe, vers une Europe-traduction (Christian Berner – François Thomas)

L’objectif de la séance sera d’une part de présenter brièvement les grandes étapes de l’histoire de la traduction et de ses conceptions, et d’autre part, de donner un aperçu des principales problématiques philosophiques liées à la question de la traduction. Nous évoquerons notamment les enjeux éthiques et politiques de celle-ci dans le cadre des débats actuels sur la diversité linguistique et culturelle.

3.    Influence des traductions sur les langues et cultures européennes (Lieven D'hulst –  Fiona McIntosh – Elzbieta Skibinska)

Cette séance propose une étude diachronique de la circulation des savoirs par le biais de la traduction en Europe.
« La (non)traduction intrabelge au XIXe siècle entre Flamands et Wallons. » Lieven D'hulst. Descriptif à venir.
  « Traduire The Decline and Fall of the Roman Empire au XIXe » Fiona McIntosh.
The Decline and Fall of the Roman Empire a été abondamment traduit que ce soit en français par Guizot/Suard (1812, 1828) en allemand par Wenck, Schreiter and Beck (1805-1807) puis par Johann C. Sporschil (1837, 1862), en russe, en néerlandais, en italien et en polonais. L’ouvrage monumental joue de ce fait un rôle important dans l’histoire de la circulation des idées en Europe, par son influence durable. Nous nous intéresserons plus particulièrement à la traduction des chapitres les plus polémiques et les plus ironiques de l’œuvre de Gibbon, le chapitre XV et XVI. Nous fonderons notre étude principalement sur le travail de Guizot et de Sporschil, historiens tous les deux.

Elzbieta Skibinska.
La traduction, située dans l’ensemble des relations au sein desquelles elle est produite, peut être vue  comme un acte social. Une telle approche conduit à poser des questions qui portent « sur les enjeux et les fonctions des traductions, leurs agences et agents, l’espace dans lequel elles se situent et les contraintes, à la fois politiques et économiques, qui pèsent sur elles » (Heilbron, Sapiro). Ces questions concernent une activité qui, de par sa nature même, est imbriquée dans un espace de relations internationales, dans lequel jouent diverses forces culturelles, politiques et économiques. Du fait de la distribution inégale de ces forces, la communication interculturelle opérée par le moyen de la traduction est un « échange inégal » obéissant à des facteurs de nature autre que linguistique, littéraire, artistique... L’action de ceux-ci se manifeste entre autres par un flux de traductions inégal qui fait du système mondial de traduction un espace fortement hiérarchisé. En partant des données quantitatives et en adoptant une approche sociologique, on montrera les fonctions que la traduction joue dans le champ éditorial polonais après 1989.


4. Traductions, adaptations, adoptions (Camilla Cederna – Enrico Mattioda – Vincenza Perdichizzi)  

Si l’Europe se traduit dans la synchronie, une grande part de l’activité de traduction concerne le transfert de textes du passé. C’est pourquoi, l’objectif de cette séance est de se pencher sur l’histoire et la pratique de transferts culturels en Europe, dans le domaine du théâtre de l’époque moderne au présent (Italie, France, Espagne, Grande-Bretagne).
On essayera de s’interroger sur les problèmes théoriques et pratiques posés aujourd’hui par la traduction de pièces de théâtre des XVIIe et XVIIIe. Prenant la forme d’une table ronde, la séance donne ensuite lieu à un atelier pratique de traduction.  

5. La traduction : langue commune ou imaginaire de l’Europe ? (Myriam Suchet –Camilla Miglio)  

La modalité interrogative donne forme à la dimension problématique, voire polémique, de l’approche proposée. La notion d’imaginaire, qui fait signe vers la littérature, indique l’intérêt croissant des linguistes pour la diversité des pratiques linguistiques – jouée contre la représentation à prétention scientifique de « la langue ». C’est à une semblable archéologie de « la traduction » qu’invite cette réflexion. Il s’agit donc de débarrasser la pratique comme la théorie de la traduction d’un certain nombre de présupposés bien établis : transfert d’une langue source à une langue cible, barrière de la langue, pont entre les cultures, etc. Redéfinie comme une transgression permanente des frontières, la traduction pourrait bien devenir un modèle à partir duquel repenser l’Europe en tant qu’espace commun vécu et site de pratiques traductionnelles entrecroisées. Tandis qu’une certaine représentation de l’Europe perpétue sa tendance séculaire à l’universalisation, l’imaginaire traductionnel de l’Europe.
Le matériau mis à disposition des participants consistera en :
-       extraits de textes littéraires écrits à la croisée des langues (donc langue source hétérogène) avec des traductions de ces textes vers différentes langues européennes
-       articles de presse et autres choses vues et entendues par les uns et les autres, l’idée étant de procéder à une analyse du discours social ambiant autour des problématiques linguistiques européennes.

6.    Circulation et qualité des langues littéraires au sein de l’espace européen  (Maryla Laurent – Dan Lungu)

A partir de l'ouvrage Fictions européennes, trente écrivains européens parlent de l'Union européenne et de l'espace, en langue originale et en traduction française, dans le cadre de la Présidence française de l'Union européenne et de la Saison culturelle européenne.  Les étudiants réfléchiront sur la transmission du mystère esthétique de l'oeuvre, l'une des nouvelles, par la traduction. Le travail s'attachera à l'approche des faits d'écriture qui ont rendu le mystère possible dans les écrits source et cible. Les chercheurs déchiffreront également les pratiques de l'écriture qui creusent l'écart sémantique et esthétique lorsqu’une traduction seconde intervient comme ce fut le cas pour la version anglaise de Fictions européennes qui était une version de courtoisie faite à partir de la traduction française.



www.langues-et-lettres.frs-fnrs.be/traductologie/activites.html
2010 Journée Doctorale 27 avril  
2010 Les manuscrits d’écrivains : des mémoires entre deux mondes CECILLE, en association avec l’ITEM-ENS (UMR- 8132) et le CRLA – Archivos (UMR-8132), a le plaisir de vous inviter aux séminaires et ateliers de formation à la critique génétique et à la valorisation des fonds d’archives.

> plus d'infos : Les manuscrits d’écrivains, des mémoires entre deux mondes
2010 Séminaire transfrontalier Esthétique et spiritualité Ce séminaire s’attache d’abord à comprendre en diachronie et en synchronie l’émancipation et l’institution de la littérature par rapport au domaine religieux et théologique, émancipation qui s’opère principalement grâce aux liens entre rhétorique/poétique et spiritualité. La dimension proprement esthétique de la littérature est comprise par rapport à ce premier et ancien ancrage en spiritualité. On analyse ensuite le statut de la littérature par rapport au spirituel tel qu’il se manifeste dans le monde contemporain, c’est-à-dire les rémanences structurelles et culturelles ainsi que des transferts interculturels du spirituel dans l’esthétique littéraire, mais aussi, conformément aux orientations interdisciplinaires des équipes, dans les arts, car l’approche du littéraire est ici civilisationnelle.
Ce séminaire doit permettre de développer une réflexion de type méthodologique profitable aux jeunes chercheurs en période de formation, et intéresser les doctorants qui ont choisi des sujets interdisciplinaires sur toutes les périodes de la littérature.
2010 Séminaire doctoral Norah Dei Cas vous invite à participer au séminaire doctoral "Lieux &
Figures du Déplacement: le sujet migrant"
Le 26 février 2010
Lille3 Maison de la Recherche -Salle020
09h15 à 17h30

2009 Séminaire doctoral et interuniversitaire

C. Cederna et V. Perdichizzi (Lille 3) :
Introduction

S. Spanu (Paris Sorbonne) :
La reprise de la dramaturgie italienne dans les comédies de J.F de Cailhava pour la Comédie - Italienne de Paris.

F. Mele (Paris Sorbonne) :
L’adaptation du répertoire Italien en France à travers les manuscrits de Favart.

L. Giari :
La présence gênante des auteurs italiens à Paris : le pari du « Choix des meilleures pièces du théâtre italien moderne » (1783)

S. Marchand (Paris Sorbonne) :
Mercier, Goldoni et la réforme du théâtre

L. Comparini (Paris Sorbonne) :
Pamela mariée dans la traduction de Mercier

Responsables du projet : Camilla Cederna - camilla.cederna@univ-lille3.fr
Vincenza Perdichizzi - vincenza.perdichizzi@univ-lille3.fr

Renseignements : Jean-François Delcroix - jean-francois.delcroix@univ-lille3.fr
2009 Cartographie de l'acte de création